coloration cheveux

  • Bon à savoir : Toujours plus d’allergies liées aux colorations capillaires

    0 commentaire

    Image associée

    «Ma coiffeuse a changé ses produits deux mois plus tôt. J’ai commencé à avoir une petite réaction. Le lendemain, j’ai été en urgence chez mon médecin car j’avais d’importantes difficultés respiratoires. Je voyais flou. Il m’a expliqué que c’était une réaction à ma coloration et que j’aurai pu devenir aveugle à long terme», s’étonne Laurence, 53 ans. Chaque semaine, des femmes présentent leurs mésaventures de ce genre sur les réseaux sociaux. Le récit le plus connu est celui d’Estelle. Cette Française a diffusé des photos impressionnantes de son visage totalement déformé durant plusieurs jours suite à une réaction à la PPD, une substance présente dans la plupart des colorations capillaires.


    DIFFÉRENTES RÉACTIONS

    «Les produits cosmétiques peuvent provoquer différents types de réactions allergiques par contact avec la peau. Il y a les réactions qui apparaissent quelques heures ou quelques jours après le contact avec la substance La dermatite allergique de contact apparaît généralement un à deux jours après le contact. Elle peut se manifester par des rougeurs, des démangeaisons, des gonflements, des vésicules (boutons remplis de liquide). Elle commence à l’endroit du contact avec l’allergène et peut ensuite s’étendre à d’autres parties du corps. Il y a aussi les réactions immédiates comme l’urticaire, qui se manifeste par des rougeurs, démangeaisons, gonflements ou, plus grave, des réactions anaphylactiques avec des difficultés cardiovasculaires et respiratoires pouvant mettre la vie en danger», détaille le SPF Santé Publique sur son site de conseils macoloration.be. «Les facteurs qui favorisent les allergies de contact sont les sensibilités individuelles, une peau abîmée ou irritée, la concentration en substance allergisante, la fréquence et la durée du contact». «Ces allergies ont fortement augmenté ces dernières années», nous confie un allergologue liégeois. «Un phénomène qui touche essentiellement les jeunes qui ne respectent pas les principes de précaution. Ils ne lisent pas le mode d’emploi, ne portent pas les gants fournis avec le produit, ne respectent les instructions de préparation indiquées et le temps de pause indiqué. Mais surtout, ils réutilisent le mélange non utilisé et n’effectuent pas un test 24h avant en
    appliquant une petite quantité de produit sur le bras».


    COMMENT RÉAGIR?

    En cas de démangeaisons, picotements, sensation de brûlure, éruption cutanée, il faut rincer immédiatement les cheveux et consulter un médecin avant une nouvelle coloration. En cas d’éruption cutanée qui s’étend rapidement, vertiges, malaise, difficultés respiratoires et/ou gonflement des yeux ou du visage, il faut rincer immédiatement les cheveux et appeler d’urgence un médecin.

    source : article ALISON VERLAET sudpresse