Web Analytics

- Page 3

  • La météo de l IRM du 2 octobre 2018

    0 commentaire

    meteo 2 octobre.PNG

    Aujourd'hui, il fera gris avec des périodes de (faibles) pluies. Les maxima seront compris entre 9 ou 10 degrés en Ardenne et 16 degrés au littoral. Le vent sera modéré de sud-ouest s'orientant vers l'ouest. A la côte, il sera assez fort d'ouest à sud-ouest puis d'ouest-nord-ouest. 

    Ce soir et cette nuit, les précipitations perdureront et adopteront le caractère d'averses. La nébulosité restera généralement abondante. Les nuages bas limiteront la visibilité sur les hauteurs. Dans le courant de la nuit, le temps deviendra plus sec à partir du nord. Les minima oscilleront entre 7 et 12 degrés. Le vent sera modéré et s'orientera partout à l'ouest-nord-ouest. 

    Mercredi, le temps sera d'abord gris avec localement quelques faibles pluies ou averses, surtout dans l'est du pays. L'après-midi, davantage d'éclaircies sont attendues depuis l'ouest. Maxima proches de 15 degrés. Vent modéré de nord-ouest.

    Jeudi, le temps sera généralement sec mais d'abord encore nuageux. En cours de journée, les éclaircies seront plus nombreuses et plus larges. Maxima de 13 à 18 degrés. 

    Vendredi sera une belle journée automnale ensoleillée. Maxima autour de 18 ou 19 degrés sous un vent faible de sud à sud-est. 

    Durant le prochain week-end, un petit noyau dépressionnaire devrait traverser l'Europe Occidentale mais sa trajectoire est encore très incertaine. Selon les projections actuelles, elle conduira à un temps  variable et venteux sur nos régions, avec surtout beaucoup d'averses dimanche. 

    Lundi, le ciel devrait être changeant mais le temps généralement sec et encore assez doux avec des maxima de l'ordre de 16 degrés.

  • INFO SANTE: LA LUMIÈRE BLEUE EST UN VRAI DANGER - Vos écrans peuvent vous rendre aveugles !

    0 commentaire

    Résultat de recherche d'images pour "lumiere bleue ecran"

    Les études sur la lumière bleue font peur depuis des années. La dernière en date annonçait que 50 % de la population serait myope d’ici 2050. L’utilisation trop fréquente des outils numériques chez les enfants et le manque d’exposition à la lumière extérieure expliquent ce phénomène. L’impact sur la santé de tout un chacun sera aussi important que son coût pour nos soins de santé.

    UN PROCESSUS IRRÉVERSIBLE

    Mais la recherche qui vient d’être menée par des chercheurs américains va encore plus loin. Elle a surtout de quoi inquiéter les nouvelles générations qui font face à des écrans dès le plus jeune âge. Ces dernières risquent de devenir aveugles sur le long terme, une perte de vision irréversible, semblable à celle qui touche les personnes âgées atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Plus concrètement, la rétine dispose de cellules dites « photoréceptrices ». Ce sont elles qui captent la lumière et communiquent les informations avec le cerveau grâce à une molécule qu’elles produisent. Avec la lumière bleue, cette molécule « devient alors toxique et attaque les cellules photoréceptrices de l’œil », explique le chercheur Kasun Ratnayake. « Ces cellules ne se régénèrent pas. Quand elles sont mortes, elles sont mortes définitivement. Et la personne devient aveugle ». Pour éviter d’atteindre ce point de non-retour, les scientifiques conseillent avant tout de ne pas fixer des écrans dans le noir. « Quand vous mettez une loupe sous le soleil, vous voyez combien la lumière devient intense à l’endroit où elle se concentre. Vous pouvez brûler quelque chose… Le phénomène est similaire avec la lumière bleue », compare le Docteur Karunarathne, à l’origine de l’analyse. Les enfants ayant un cristallin moins protecteur, le chercheur demande aussi à tous les parents d’éviter de laisser leur progéniture jouer durant des heures sur leurs jeux vidéo. UN PETIT ESPOIR ? En attendant, Karunarathne et son équipe tentent de développer des gouttes pour les yeux qui offriront une barrière protectrice aux cellules photoréceptrices pouvant être détruites par la lumière des écrans.

    Source : article ALISON VLT. sudpresse

  • ENFIN : Bientôt la fin des manèges à poneys dans les foires et kermesse - les députés ont voté le texte à l’unanimité en commission!

    0 commentaire

    Ce mercredi, la Commission de l’Environnement du Parlement de Wallonie se penchait sur le projet de décret relatif au Code wallon du Bien-être des animaux. Un texte reprenant une multitude de nouvelles règles dont… l’interdiction des poneys dans les foires et kermesses

    Edition numérique des abonnés

    Le projet de code wallon du bien être animal, porté par le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio, comprend de nombreuses mesures. Un paquet législatif qui vient de passer une étape ultime : il a été voté, à l’unanimité des députés présents, par la Commission de l’environnement du Parlement de Wallonie.

    Tous disparus en 2023

    Or, dans l’une des nouvelles mesures, on retrouve l’interdiction de manèges à poneys dans les foires et kermesse. Mais il faudra encore quelques années avant de ne plus les voir. « La détention et l’utilisation d’équidés dans un hippodrome de kermesse sont autorisées jusqu’au 31 décembre 2022 pour le responsable d’hippodrome de kermesse déjà en activité et enregistré dans le délai déterminé par le Gouvernement », précise la loi, qui ajoute qu’il n’y aura plus de nouvelles procédures d’enregistrement.

    Le contexte

    «  Pour le cas particulier des hippodromes de kermesse, il convient de souligner que ces manèges sont néfastes au bien-être des animaux concernés qui vivent fréquemment dans des conditions totalement irrespectueuses  », explique-t-on dans l’exposé du projet de décret. «  Malgré des règles adoptées en matière de détention, il convient de constater que subsistent de nombreuses réserves éthiques contre l’utilisation de ces animaux. Ainsi, le fait de les obliger à tourner en rond sans cesse dans un environnement bruyant ne correspond manifestement pas à leur besoin physiologique. Des alternatives existent pour permettre aux enfants notamment d’entrer en contact avec les animaux. D’autres endroits plus appropriés pour ce faire existent en dehors d’environnement bruyant, de la foule et avec des conditions d’exploitation plus favorable au bien-être animal.  »

    Déjà interdit à Liège

    Rappelons qu’en juillet dernier, le collège communal de la ville de Liège a décidé de ne pas accepter de manège à poneys sur la foire d’octobre dès cette édition 2018. Or, deux manèges à poneys s’installaient depuis des décennies sur cette célèbre foire. « Le contrat de l’un d’eux s’est terminé en 2016 », avait précisé Maggy Yerna. « Le collège a décidé, quand il fut question de valider le plan de foire le 8 juin dernier, de ne plus accepter de manège à poneys ». À Liège, le dernier manège à poneys sera remplacé… par un snack.

    Prochaine étape : le passage du texte en séance plénière. Un texte qui devrait être voté par l’ensemble des députés wallon début octobre.

    plus d'infos et videos ICI

    source : article Guillaume Barkhuysen sudpresse ICI

  • Mouscron: Philippe Bracaval se dit victime de harcèlement et dépose plainte

    1 commentaire
     
  • Charles Aznavour est mort à l’âge de 94 ans

    0 commentaire

    Charles Aznavour à jamais dans la légende de la chanson française...

    Charles Aznavour, dernier des géants de la chanson française, est mort dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 94 ans à son domicile dans les Alpilles (sud de la France), ont annoncé à l’AFP ses attachées de presse.

    Plus d'infos ICI

  • la météo de l'IRM du 1 octobre

    0 commentaire

    meteo 1 octobre.PNG

    Cet après-midi, le ciel restera partiellement nuageux mais les averses vont graduellement s'affaiblir et devenir moins nombreuses. Cela prendra un peu plus de temps sur le relief. Les maxima seront compris entre 8 ou 9 degrés en Ardenne et 12 à 14 degrés ailleurs. Le vent sera modéré de nord-ouest, au littoral d'abord encore assez fort. Des rafales de 55 km/h, ou un peu plus marquées au littoral, sont encore possibles en début de période. 

    Cette nuit, le temps deviendra sec avec d'abord des champs nuageux et des éclaircies. En seconde partie de nuit, le ciel deviendra nuageux et l'on note le risque de faibles pluies ou bruines au littoral. Les minima seront compris entre 2 degrés en Hautes-Fagnes et 10 degrés à la mer. Le vent sera faible à généralement modéré de nord-ouest revenant vers le sud-ouest. 

    Mardi, il fera très nuageux avec des périodes de (faibles) pluies. Les maxima seront compris entre 9 ou 10 degrés en Ardenne et 17 degrés au littoral. Le vent sera modéré de sud-ouest s'orientant vers l'ouest. A la côte, il sera modéré à parfois assez fort d'ouest à sud-ouest puis d'ouest-nord-ouest. 

    La nuit de mardi à mercredi, les précipitations perdureront et adopteront le caractère d'averses. La nébulosité restera généralement abondante. Les minima oscilleront entre 7 et 12 degrés. Le vent sera modéré et s'orientera partout à l'ouest-nord-ouest.

    Mercredi, le temps sera d'abord gris avec localement quelques faibles pluies ou averses, surtout dans l'est du pays. L'après-midi, davantage d'éclaircies sont attendues depuis l'ouest. Maxima proches de 15 degrés. Vent modéré de nord-ouest.

  • Fin du changement d’heure: la Belgique et les Pays-Bas pourraient garder une heure différente!

    0 commentaire

    © Reporters

    La Commission européenne espère que les Etats membres et le Parlement pourront conclure un accord sur la fin du changement d’heure d’ici la fin de l’année, a indiqué la commissaire au Transport, Violeta Bulc.

    La commissaire souhaite que le 31 mars 2019 soit la dernière fois où l’on passe à l’heure d’été. D’ici avril, chaque Etat membre devrait avoir communiqué son choix pour le maintien de l’heure d’été ou l’heure d’hiver.

    En théorie, il est possible qu’il ne soit pas la même heure en Belgique ou aux Pays-Bas mais la commissaire européenne ne doute pas que les Etats membres feront l’effort de coordonner leurs choix.

    La fin du changement d’heure doit recueillir une majorité qualifiée des Etats membres et une majorité simple au Parlement européen.

    Le gouvernement belge s’est montré positif à l’idée de mettre fin au changement d’heure, comme le préconisait une large majorité des 50.000 Belges qui ont répondu à la consultation publique lancée par la Commission. Ce n’est qu’en Grèce et à Chypre qu’une majorité s’est prononcée en faveur du maintien du passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été.

    Il ressortait également de cette consultation que 56 % des répondants préféraient rester à l’heure d’été et 32 % à l’heure d’hiver. Les préférences variaient d’un pays à l’autre : en Belgique, l’heure d’été recueillait le plus de suffrages alors que c’était l’inverse aux Pays-Bas.