idée sortie en famille : Mahymobiles, le musée de l’auto de Leuze

0 commentaire

Slide 4

photo: site mahymobile

L ’année 2020 sera particulière pour tout le monde et souvent bénéfique pour les attractions touristiques de Belgique, beaucoup d’entre nous ayant opté pour les vacances à deux pas de la maison. Vous faites d’ailleurs peut-être partie de celles et ceux qui ont découvert ou qui iront prochainement visiter le musée Mahymobiles à Leuze-en-Hainaut, l’un des musées des plus riches et les plus fascinants de Belgique.

Slide 6

photo: site mahymobile

De l’extérieur, l’endroit ne paie pas de mine ; à l’intérieur, la richesse des collections laisse pantois. Les visiteurs sont des familles, des curieux, des amateurs et de nombreux collectionneurs venus du monde entier. Chaque engin, objet, a son histoire. Ghislain Mahy, le fondateur de musée, était un collectionneur dans l’âme. Au fil des ans, il a acquis quelque 1000 véhicules dénichés sans relâche aux quatre coins de la planète. Le Prince Albert avait jadis encouragé la famille à exposer ses plus belles pièces notamment à Autoworld à Bruxelles. Le musée de Leuze en Hainaut compte plus de 300 véhicules grandeur nature dont 250 automobiles, soit une petite partie de la collection jamais égalée au monde, les plus anciens véhicules datant de 1895 !
Si le musée leuzois n’ouvre qu’en fin 2000, l’aventure débute en 1963 à Gand. Ghislain Mahy achète un bâtiment pour y exposer 85 voitures. La ville de Gand refuse l’ouverture des portes parce que le musée est installé dans une zone dédiée au sport et à la création culturelle. L’aventure se poursuit ensuite à Houthalen en Limbourg près d’Hasselt où l’espace muséale est accessible de 1970 à 1986. Les collections feront un ultime voyage vers Autoworld à Bruxelles, un site plus approprié à ce genre d’exposition. Entre 1902 et 1935, les bâtiments du Cinquantenaire accueillaient déjà les salons automobiles belges. 200 voitures de la collection y sont toujours exposées. Yvan Mahy, fils de Ghislain, se souvient de vacances durant lesquelles son père chinait des véhicules hors du commun en quête de la pièce rare qui viendra étoffer la collection. Les Mahy revenaient de vacances en tractant une caravane et une énième voiture. Yvan raconte que lorsqu’ils traversaient les villages, son père vérifiait l’état du charroi dans le reflet des fenêtres des maisons.
Le fils de Ghislain se souvient aussi d’un coup de fil de l’ambassadeur de Thaïlande l’invitant au pays pour expertiser la collection de voiture de l’un des princes. Yvan y fut reçu comme un chef d’état tant la famille bénéficie d’une renommée mondiale grâce à leur imposante collection.
Parmi les pièces les plus rares et les plus prestigieuses, il y a une Rochet Schneider de 1895 ou encore l’Oldsmobile du roi Baudouin. La liste complète des véhicules exposés est renseignée sur le site internet du musée.


site internet du musée : https://web.mahymobiles.be/Mahymobiles/Home_FR.html

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel