Web Analytics

Mouscron : Et si vous adoptiez deux poules chez vous?

0 commentaire

Résultat de recherche d'images pour "poule sudpresse"

Les poules mouscronnoises reviennent! Il y a quelques années, l’initiative alors unique d’offrir des poules aux Hurlus afin de réduire leur quantité de déchets organiques avait fait un buzz incomparable, carrément mondial. Si l’opération avait été lancée en 2005, Nord Eclair avait d’ailleurs sans doute été le premier journal à en parler, il faudra attendre la troisième édition de l’action, en 2010, pour voir les gallinacées offertes par la Cellule Environnement atteindre le rang de vedettes! Et pour cause, un journaliste trouvant l’idée rigolote et intéressante en avait pondu une dépêche Belga, qui sera alors carrément reprise par l’Agence France Presse, l’une des plus grandes agences de presse du monde. C’est ensuite parti dans tous les sens! On a parlé des poules mouscronnoises sur quasiment toutes les chaînes de télévision et de radio francophones, dans de nombreuses gazettes francophones aussi, mais également à l’étranger (Pologne, Italie, etc). «Mes poules sont même passées sur Al Jazeerah!», confiait à la presse la Mouscronnoise Marie-Claire, il y a quelques années.


INTERDIT DE LES MANGER!

Si le soufflet est quelque peu retombé depuis tout ce ramdam médiatique, l’opération «distribution de poules» continue d’être proposée tous les deux ans, à Mouscron. Avec un succès qui, lui, ne s’estompe pas!
La prochaine édition de l’opération est d’ailleurs sur les rails. Si le nombre de poules disponibles n’est pas encore fixé (une cinquantaine de familles devraient pouvoir en profiter), les foyers mouscronnois souhaitant accueillir deux de ces bêtes à plumes peuvent faire acte de candidature auprès de la Cellule Environnement, en appelant le 056/860150. Depuis le début de l’année, une vingtaine de familles ont déjà fait part de leur intérêt. Les inscriptions devraient se clôturer d’ici la fin mars, tandis que les fameuses pondeuses devraient être livrées en mai. Mais attention, il ne suffit pas de signaler que vous voulez des
poules pour que votre vœu soit exaucé. «Les personnes intéressées devront suivre une petite formation, mais aussi s’engager àbien soigner ces petites bêtes et à les garder un certain temps», précise l’échevine de l’Environnement Ann Cloet. «Il faut être Mouscronnois et avoir un jardin. L’opération s’adresse également à ceux n’ont pas encore de poules chez eux», ajoute Christophe Denève, responsable de la Cellule Environnement de Mouscron. «Les futurs propriétaires signent une sorte de contrat dans lequel ils s’engagent à ne pas les manger pendant au moins deux ans, tout en nous autorisant à venir leur rendre visite pour voir comment les poules se comportent.»

Source : article  NICOLAS ROOZE NE

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel