Web Analytics

  • Gare aux grenouilles et crapauds : Ils pullulent actuellement.

    0 commentaire

    Résultat de recherche d'images pour "attention grenouilles"

    La fin février coïncide généralement avec la sortie d’hibernation des amphibiens. En effet, lorsque la température extérieure est audessus des 7 degrés pendant la nuit, que le ciel est couvert ou nuageux et que le taux d’humidité est élevé, les grenouilles, crapauds et autres tritons ou salamandres migrent pour se reproduire. Et pour ce faire, ils n’hésitent pas à se mettre en danger en traversant nos routes par exemple. C’est pourquoi les automobilistes sont invités à redoubler de vigilance et à limiter leur vitesse puisque de nombreuses grenouilles et crapauds ont été aperçus. « Au-delà d’une vitesse de 30 Km/h, les batraciens sont littéralement aspirés sous les véhicules. Hormis le risque de se faire simplement écraser, ils peuvent périr par cet effet d’aspiration, projetés contre les soubassements des véhicules », explique Natagora qui s’occupe des opérations de sauvetage des batraciens. « Les automobilistes sont donc invités à redoubler de vigilance et à limiter leur vitesse, non seulement pour préserver les batraciens qui traversent nos routes, mais aussi pour la sécurité des volontaires qui leur viennent en aide », ajoute l’association.

  • la météo de l'IRM du 3 mars : Pluie et vent au programme de la journée

    0 commentaire

    Ce dimanche, le ciel sera souvent très nuageux avec des périodes de pluie ou de bruine principalement dans l'avant midi. L'après-midi, le temps deviendra progressivement plus sec et quelques brèves éclaircies pourront se développer à partir de la frontière Française. Les maxima se situeront entre 9 et 13 degrés. Le vent sera modéré à assez fort de secteur sud-ouest, et à la mer parfois fort. Des rafales de 50 à 65 km/h seront possibles.

    Lundi, le ciel sera partiellement à très nuageux avec des périodes de pluie ou averses. Ces dernières pourront prendre la forme de giboulées et être accompagnées d'un coup de tonnerre. Sur le relief, les précipitations pourront même parfois adopter un caractère hivernal. Le vent de sud-ouest sera important, temporairement fort dans l'intérieur et très fort à la mer, avec surtout le matin des rafales pouvant par endroits atteindre ou légèrement dépasser les 90 km/h. Maxima de 6 à 11 degrés.

    Mardi, le temps sera changeant avec à nouveau quelques pluies intermittentes ou quelques averses. Un coup de tonnerre et du grésil ne seront pas exclu. Les maxima oscilleront entre 4 degrés en Hautes Fagnes et 10 degrés en plaine, sous un vent modéré ou assez fort de sud-ouest, faiblissant en soirée.

    Mercredi, une perturbation ondulante influencera notre temps avec à nouveau le risque de précipitations assez marquées et un vent de sud bien présent. Maxima autour de 11 degrés dans le centre.

  • Inquiétant : Toujours plus de jeunes consultent des sexologues pour stopper leur addiction aux séries

    0 commentaire

    Regarder des séries en streaming, c’est aujourd’hui la grande tendance. Mais, leur côté addictif peut très vite rendre votre bien-aimé transparent et faire descendre votre libido au niveau zéro.

    netflix.JPG

    Entre séries et vie de couple, les jeunes ont aujourd’hui du mal à choisir. « De plus en plus de couples viennent consulter car ils sont devenus dépendants aux séries et ont mis leur histoire d’amour, sans le vouloir, entre parenthèses. C’est souvent après une violente dispute ou une rupture qu’ils comprennent que ces séries ont pris une place trop importante dans leur vie », nous confie une jeune psychologue montoise. Une tendance confirmée par d’autres sexologues contactés. « J’ai pas mal de patients qui viennent me voir en raison d’une perte de libido. Quand je leur demande ce qu’ils font en soirée, ils me répondent qu’ils regardent Netflix. Ils enchaînent donc les épisodes sans profiter l’un de l’autre », nous confie Marie Tapernoux, sexologue.

    TROP ADDICTIF

    Mais comment expliquer ce nouveau phénomène? « Aujourd’hui, les plateformes de streaming permettent de regarder quand on veut et comment on veut. On peut donc passer des heures et des heures devant son écran sans s’en rendre compte. S’ajoute à cela la construction des séries, avec un suspens et un rebondissement à la fi n des épisodes, qui favorise fortement cette addiction », explique la psychologue. « À force, ces séries et jeux vidéo addictifs catalysent toute l’énergie

    INSOLITE

    Toujours plus de jeunes consultent des sexologues pour stopper leur addiction aux séries gie qui nous reste après le travail et les tâches quotidiennes. Or, le désir amoureux fonctionne en y mettant énormément d’énergie. On ne prend donc plus le temps de se séduire, de communiquer, de donner du plaisir ou encore de connaître le corps de l’autre », ajoute la sexologue Julie du Chemin. « Qui plus est, regarder une série ensemble n’est pas une activité de couple. Il y en a toujours un qui a des goûts différents de l’autre et qui appréciera moins le moment. Il peut donc se sentir lésé. »

    DES SOLUTIONS

    Si votre passion commune - ou non - pour les séries commence à détruire votre couple, quelques conseils heureusement existent. « Il faut s’organiser chaque semaine au minimum un soir sans écran. Cette soirée sera uniquement dédiée à votre couple. Elle peut être romantique et/ou érotique. Vous pouvez aller boire un verre, assister à un concert… », continue l’architecte de l’amour. « S’asseoir devant une série, c’est quelque chose de systématique. C’est comme si on était sur l’autoroute en pilote automatique. On ne découvre plus, on est moins vigilant. Or, on a besoin de se perdre pour se redécouvrir et redevenir créatif. Il faut donc quitter l’autoroute pour s’aventurer sur des routes inconnues. Une simple soirée Trivial Pursuit à deux peut, par exemple, conduire à l’un de vos plus beaux fous rires et faire naître de nouveaux sentiments. » Marie Tapernoux préconise, elle, la règle 4x2 pour renouer le lien. « 2 fois par jour, on s’embrasse. 2 fois semaine, on prend un temps pour soi. 2 soirs par mois, on s’organise un rendez-vous en amoureux. Et enfin, 2 fois par an, on part en week-end », conclut la sexologue.

    Source : article ALISON VERLAET sudpresse

    Bon à savoir

    Des études scientifiques le prédisent « En 2030, les couples n’auront plus de rapports sexuels » 

  • Mouscron : La Bourgmestre Brigitte Aubert à l’Europe...

    0 commentaire

    Résultat de recherche d'images pour "brigitte aubert"

    Le cdH semble devoir chercher un peu partout pour constituer des listes fortes. Le président du cdH, Maxime Prévot, après avoir tout d’abord pensé à Brigitte Aubert pour prendre la tête de la liste régionale de l’arrondissement Tournai-AthMouscron, a finalement envoyé la bourgmestre mouscronnoise sur la liste européenne. Là aussi, sa place n’a pas encore été dévoilée, mais elle a annoncé qu’elle veillerait à « porter la parole de Mouscron et de toute la Wallonie Picarde au sein du projet Lille Europe Métropole et ainsi veiller à ce que la Wallonie picarde et la cité des Hurlus ne soient pas les oubliés des fonds européens. » Dans le communiqué envoyé par le cdH, où l’on a semblet-il voulu calmer le jeu, il est également stipulé que la bourgmestre « s’engage pleinement à nos côtés tout en veillant, comme tant d’autres, à honorer l’engagement formulé de longue date de soutenir Mathilde Vandorpe à la Région ».

  • Mouscron : Marie-Hélène Vanelstraete sur la liste pour le scrutin fédéral

    0 commentaire

    Résultat de recherche d'images pour "Marie-Hélène Vanelstraete"

    Marie-Hélène Vanelstraete sera présente sur la liste pour le scrutin fédéral. Sa place n’a pas été précisée. «Elle pourra relayer et appuyer nos projets et ceux de la Wallonie picarde auprès des cénacles fédéraux où l’actualité ne manquera pas d’être sensible et cruciale pour l’avenir de notre pays et de notre région», insiste le cdH

  • Bonne nouvelle : Pharmacien de garde bientôt la fin du supplément

    0 commentaire

     

    Résultat de recherche d'images pour "pharmacien de garde"

    Le supplément de la pharmacie de garde, voilà un terme qui inquiète au point que certains d’entre nous n’osent pas se rendre dans leur officine en dehors des horaires habituels. Nous avons fait le tour de quelques pharmacies et, en moyenne, ce montant s’élevait tout de même à 5,30 euros. Mais rassurez-vous, ce ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir ! D’ici quelques mois, vous ne devrez plus régler ce supplément si vous disposez d’une ordonnance médicale urgente. « Pensez aux personnes qui doivent aller en urgence chez le médecin, le soir, après le travail », détaille la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld). « Ils pourront ensuite se rendre à la pharmacie de garde pour leurs médicaments sans devoir payer de supplément. » Pour les autres cas – comme un manque de lait pour bébé –, le supplément restera de rigueur. « Si ce n’est pas urgent, il est préférable d’acheter ses médicaments pendant les heures normales d’ouverture ». « C’est un vrai plus pour le patient. En cas d’ordonnance, ce supplément était normalement payé par les mutuelles. Par peur de ne pas être remboursés, certains patients repoussaient leur traitement, pourtant impératif, au lundi matin. Cela peut être extrêmement dangereux ! J’ai notamment vécu cela avec un diabétique en manque d’insuline », nous confie-t-on dans une officine de l’Entre-Sambre-etMeuse.

    Résultat de recherche d'images pour "pharmacien"

    UNE COMPENSATION

    En contrepartie de la disparition partielle de ce supplément, la ministre De Block introduit une compensation de permanence pour les pharmaciens de garde de nuit. Le système actuel consiste en un honoraire de garde par médicament vendu. « Les pharmaciens de garde n’ont parfois aucun client pendant la nuit et ils ne reçoivent alors aucune compensation. Ce ne sera bientôt plus le cas », détaille la ministre de la Santé publique. Une nouvelle forme de rémunération que salue l’association pharmaceutique belge. « La compensation doit encore être fixée mais elle s’élèverait à environ 65 euros pour une garde de 22 heures à 8 heures. Cet accord est positif car il est un juste équilibre entre le patient et le pharmacien. Ce changement devrait avoir lieu courant de l’été », se réjouit Lieven Zwaenepoel, porte-parole de l’APB. -

    Source : article ALISON VERLAET sudpresse