Web Analytics

En Belgique : une araignée exotique, probablement une tarentule, sort d’un chargement de bananes et disparait

0 commentaire

Une « tarentule » semble se balader dans la nature dans la région de Ternat. Du moins si elle est toujours en vie.

Inquiétude à Ternat: une araignée exotique, probablement une tarentule, sort d’un chargement de bananes et disparait

Une « grande araignée exotique » a été aperçue sortant d’un chargement de bananes mercredi matin dans un zoning de Ternat, dans le Brabant flamand. « Un des chauffeurs de la société van Damme allait partir avec un chargement de bananes lorsqu’il a vu une araignée à l’arrière de sa camionnette », a expliqué une des responsables de la société au Laatste Nieuws.

« Ces camionnettes sont utilisées pour la livraison sur les marchés matinaux ou dans les petits magasins des environs. Nous avons tout de suite appelé le numéro d’urgence et les pompiers sont arrivés. Nous ne savons pas vraiment de quelle sorte d’araignée il s’agit, mais c’était une espèce très grosse qui n’est pas d’ici », a-t-elle précisé.

Les pompiers ont fouillé les environs, sans succès. La bête a réussi à prendre la fuite : « Il est difficile pour nous de dire de quel type d’araignées il s’agissait, mais vu la description, il s’agissait probablement d’une tarentule », a expliqué un pompier de la zone.

A priori, la tarentule n’est pas agressive si on ne lui fait rien : « Mais la plupart du temps, elle laisse des poils qui provoquent des irritations au contact de la peau. Et il faut faire attention, elle peut mordre. C’est comme une piqûre de guêpe, mais en dix fois pire », poursuit le pompier.

Il est très rare de voir ce genre de bêtes chez nous, car les chances de survies sont minces : « Les araignées sont dans des bananes qui viennent d’Amérique centrale, qui passent plusieurs semaines dans des frigos et font le trajet en bateau. En plus, avec tout le processus de traitement et d’emballage des bananes ici, les chances qu’une araignée arrive jusqu’au magasin sont nulles. Et en vie, encore moins ».

En attendant, tout le monde dans les environs se demande si l’animal, qui a pris la fuite, est toujours en vie : « Cette possibilité est infime », assez Johan Van Keer, arachnologue, auprès de nos confrères.

source: ICI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel