Web Analytics

DE COMINES À ATH EN PASSANT PAR TOURNAI : Métiers de la sécurité, une option en vogue

0 commentaire

Les écoles s’appuient sur la demande croissante pour développer une formation professionnalisante  

Trois écoles de Wallonie Picarde disposent de la formation «assistant aux métiers de la sécurité et de la prévention », une septième secondaire lancée en septembre 2017 à Comines-Warneton. Depuis sa création, les élèves multiplient les expériences sur le terrain, comme à l’Excel Mouscron les soirs de match. Jeudi matin, les étudiants cominois se sont réunis à la MJC pour dénicher des pièges, posés par les formateurs…  
« Object suspect trouvé », souffle une élève dans le talkie-walkie, à destination de son camarade établi au dispatching. Jeudi matin, les quatorze étudiants de l’option « sécurité et prévention » du Collège de la Lys ont investi les locaux et les abords de la MJC. Le but : un exercice de terrain grandeur nature à la veille du spectacle de Pablo Andres à Comines-Warneton.
 
« Nous avons disposé des pièges, des embûches dans la salle de spectacle, dans la bibliothèque où à l’intérieur de voitures stationnées sur le parking. À eux d’être vigilants », détaille Xavier Verschaeve, coordinateur de la section au Collège de la Lys.
 
Au programme ce jeudi matin, six exercices que les étudiants doivent affronter à tour de rôle. Victorien, un élève de septième les énumère. « Nous devons sécuriser la MJC, vérifier qu’il n’y a aucune arme ou aucun colis suspect dans l’enceinte du bâtiment, contrôler les véhicules ou encore effectuer des rondes de dissuasion et des palpations à l’entrée de la salle de spectacle. »
 
« En immersion »
 
Jeudi, ce n’était qu’une simulation. Les employés de la MJC l’ont bien compris. Équipés de couteaux, de cutters ou de faux pistolets, tous se prêtent au jeu… et tous ont été appréhendés par les élèves du Collège de la Lys. « Cette pratique sur le terrain leur permet de mettre en application la théorie très stricte et très précise qu’on leur inculque », insiste Xavier Verschaeve. « Elle permet d’adopter les bons réflexes à l’instant T. »
 
En plus de cette matinée sur le terrain, les septièmes sont régulièrement mobilisés pour les gros événements de la commune, comme la marche pour le climat, le cortège des Mountches ou bientôt la course Gand-Wevelgem.
 
Mais cette année supplémentaire au fond, elle prépare à quoi ? « Aux postes de gardiens de la paix ou d’agents de gardiennage. Elle permet aussi d’ouvrir des portes vers le concours d’inspecteur de police ou des formations de surveillant pénitentiaire », justifie Xavier Verschaeve. Un large éventail de choix. Vincent, un des élèves de cette section en est conscient. « C’est une approche pédagogique différente d’une filière générale, une immersion dans le monde de la sécurité. Pour ma part, je ne me ferme aucune porte, même si j’ai une petite préférence pour les pompiers. » Victorien lui, envisage une carrière dans la police. « L’option est un tremplin pour l’école de police », précise l’intéressé.
Deux métiers où l’uniforme est de rigueur, alors autant acquérir rapidement les bons réflexes en cas de situation délicate…
 
Plus d'infos sur le site de l'école ICI
 
Source : article  ANTOINE PONTRANDOLFI Nord Eclair

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel