Web Analytics

nord eclair

  • Des centaines de milliers d’euros perdus chez Famiflora à Dottignies: l’entreprise déclare la guerre aux voleurs!

    Edition numérique des abonnés

    Gros coup de gueule de la part du boss de Famiflora Bart De Smet. Quotidiennement, l’enseigne familiale doit faire face à de nombreux vols. La perte est estimée à plusieurs centaines de milliers d’euros par an. À ce rythme-là, le patron sait que cela risque d’avoir des répercussions conséquentes pour son personnel et pour le client.

    Il y a les vols où les clients prennent un produit et partent avec sans payer, mais il y a également, et c’est de plus en plus récurrent, des personnes qui changent les étiquettes. «  On a par exemple eu le cas de produits vendus 80 euros qui ont été scannés à 10 euros. Là, ce sont des gens organisés qui ont réussi à faire ce coup  », relate Bart De Smet. «  C’est considéré comme un vol intentionnel qui est puni plus sévèrement qu’un simple vol de marchandise.  »

    Bien entendu, on demande aux caissières d’être vigilantes, mais avec plus de 200.000 produits répertoriés ce n’est pas simple. «  Surtout que la caissière doit également s’assurer que les gens passent le moins de temps possible dans la file et scanner tous les produits qui sont dans le chariot.  »

    Il faut aussi faire face aux vols organisés. Cela peut aller de la caissière qui est de mèche avec des « clients », mais aussi d’un fournisseur avec un transporteur, etc. «  Là on ne cherche pas, la procédure est simple : on attaquera au tribunal. »

    Pour faire face à tous ces types de vol, Famiflora a décidé de faire la traque aux voleurs avec un plan anti-vol qui a demandé pas mal d’investissements. Notamment avec un nouveau système d’étiquetage qui est en quatre parties.

    «  Quand on veut l’enlever du produit, il se casse en plusieurs morceaux. C’est embêtant pour le client qui veut offrir un cadeau, mais on n’a pas le choix. On va également procéder, au pif, avec notre personnel de surveillance à la fouille de sacs à main, ainsi que la vérification du ticket de caisse pour s’assurer que tout a été payé au bon prix. On compte également sur nos clients pour nous aider à contrer ce fléau en nous alertant d’éventuels agissements suspects. On a aussi la chance d’avoir une très bonne collaboration avec les polices de Mouscron et de Val d’Escaut.  »

    Avec ce coup de gueule, Bart Desmet espère conscientiser sa clientèle pour continuer à lui garantir les meilleurs prix.

    Plus d'infos ICI

    source : article de Jordan Kasier Nord Eclair

     

  • Vu chez nos collègues de la VDN : Une manière originale de remercier son ancien locataire - Il déverse un camion de détritus chez ses anciens locataires

    Edition numérique des abonnés

    L’histoire se passe à Rozoy-sur-Serre, dans l’Aisne. Thomas Ravaux louait un appartement qu’il avait rénové il y a cinq ans. Vendredi dernier, il découvre avec stupéfaction l’état dans lequel ses locataires l’ont laissé. Comme le rapportent nos confrères de L’Union, le logement lui est rendu avec un bazar terrible, des tas d’objets personnels et de vêtements, des monceaux de détritus, une odeur de poubelles insoutenable...

    Pour se venger, il a déversé mardi tous leurs détritus et poubelles devant leur nouveau logement à l’aide d’un camion-benne. Il a filmé la scène et la vidéo a déjà été vue 100 000 fois sur Facebook !

    Plus d'infos et la vidéo ICI

  • Info police de Mouscron : Accident sur la route Express Mouscron du 1 juin

    accident

    Ce 1er juin 2018 vers 14h, appelés pour un vol en cours dans une habitation à Dottignies, nos équipes intervenantes ont rapidement repéré le véhicule volé des auteurs qui venait de prendre la fuite.

    Une course-poursuite s’est entamée entre la police et les suspects. Des renforts ont été orientés vers l’intervention qui se déroulait sur la RN58, en direction de la Flandre. 

    Se sentant de plus en plus pris au piège, les fuyards ont tenté une dernière manœuvre périlleuse en faisant un demi-tour. La voiture des suspects s’est à ce moment retrouvée face à un autre véhicule de police, provenant d’un secteur différent. En dernière tentative, un coup de volant a été donné et les auteurs ont pu s’extraire de leur situation ; en reprenant la fuite de plus belle vers Dottignies.

    Les véhicules policiers qui s’apprêtaient à intercepter les auteurs, se sont retrouvés face à face et l’impact frontal n’a pu être évité entre les deux véhicules des forces de l’ordre.

    Quatre policiers sont blessés et ont été transférés vers différents centres hospitaliers de la région. Fort heureusement, aucun pronostic vital n’est engagé les concernant. Les blessures sont de divers degrés et nécessiteront plusieurs semaines de convalescence.

    L’ensemble des forces policières et médicales intervenantes sur cette situation délicate a fait preuve d’un magnifique élan de solidarité et de professionnalisme. La zone de police de Mouscron s’est rapidement vue renforcée par la zone de police de Grensleie et par la police de la route de Courtrai.

    Des citoyens n’ont pas hésité à porter main forte aux collègues blessés et aux premiers policiers venus sur les lieux.

    Mme la bourgmestre Brigitte Aubert, accompagnée de notre Chef de Zone le commissaire divisionnaire Joseph se sont rendus sur les lieux afin de manifester leur soutien aux policiers hurlus touchés de plein fouet.

    Une enquête est ouverte afin d’identifier les auteurs des agissements.

    La zone de police de Mouscron apporte tout son soutien aux blessés et à l’ensemble du personnel touché de plein fouet.

    Elle remercie chaleureusement les citoyens aidants ; les forces policières et médicales venues en nombre pour réagir avec solidarité et professionnalisme.

  • Les pompiers de Mouscron ont rendu un bien bel hommage aux victimes de Liège

    Edition numérique des abonnés

    Ce mardi 29 mai 2018, la Belgique toute entière a été touchée par les horribles faits survenus à Liège, qui ont coûté la vie à un jeune automobiliste ainsi qu’à deux policières.

    Ce mercredi, les pompiers de Mouscron ont tenu à rendre un vibrant hommage à leurs collègues policiers. Vers 13 heures, plusieurs soldats du feu hurlus se sont ainsi réunis devant la caserne de l’avenue de Barry. L’un à côté de l’autre, devant quelques camions sortis pour l’occasion, les pompiers ont alors observé une émouvante minute de silence.

  • Info santé : Rappel cumin vendu par Salifood

    Rappel de cumin 200g.
    Problématique : présence de salmonelle.

    Suite à un contrôle par échantillonnage de l’afsca, la présence de salmonelle a été détectée dans un échantillon de cumin vendu par Salifood. La société safifood a donc décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer ce produit de la vente et de rappeler auprès des consommateurs le produit suivant.

    Description du produit
    - Catégorie : epice
    - Nom du produit : cumin
    - Marque : safifood 
    - Date de péremption : 02/2020
    - Numéro de lot : 11802281
    - Période de vente : du 2/2018 au 5/2018 
    - Emballage : 200 g.


    Le produit a été distribué via les points de vente suivants : 
    Safifood sa 
    Boulevard d’Ypres 60
    1000 Bruxelles 


    Informations pour les consommateurs

    Les symptômes possibles d’une intoxication causée par la salmonelle sont les suivants : fièvre, crampes abdominales et diarrhée, et cela dans un délai de 12 à 48 h après la consommation de l’aliment contaminé. Le risque d’infection est plus élevé chez les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées.
    Les personnes qui ont consommé ces produits et qui présentent ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation.

    La société safifood demande à ses clients de ne pas consommer ce produit et de bien vouloir le ramener au point de vente.


    Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le numéro suivant :022195070
    Sa safifood
    Boulevard d’Ypres 60
    1000 bruxelles

    Source AFSCA

  • A la une de votre Nord Eclair de ce jour

  • Café-signes

    Sans titre.jpg

    Tous les 2ième vendredi du mois, l'association Hurlusignes propose un échange en langue de signes et en français entre sourds et entendants  autour d'un verre...

    C'est au sein de l'établissement "La Paix" que ces rencontres sont mensuellement programmées.

    Soirée café-signes
    Café "La Paix"
    Grand Place de Mouscron
    20h00