Web Analytics

Blog Mouscron - Page 9

  • Vu sur le web : En cas de victoire des Belges, la RATP s’est en effet engagée à rebaptiser, pendant 24 heures, la station Saint-Lazare en « Saint-Hazard », en hommage au capitaine des Diables Rouges

    saint-hazard.JPG

    La RATP et son homologue belge, la STIB, se sont lancé des défis sur les réseaux sociaux avant la demi-finale de Coupe du monde mardi.

    Quel que soit le résultat du match France-Belgique ce mardi soir, les supporteurs des deux pays ne pourront pas l’oublier… Le souvenir du match les poursuivra jusque dans les couloirs du métro.

    En cas de victoire des Belges, la RATP s’est en effet engagée à rebaptiser, pendant 24 heures, la station Saint-Lazare en « Saint-Hazard », en hommage au capitaine des Diables Rouges, Eden Hazard !

    Plus d'infos ICI

  • Info police Mouscron : Mesures de sécurité à la FanZone

    L’image contient peut-être : texte

    Madame Brigitte Aubert, Bourgmestre, la Police locale de Mouscron et les services communaux liés à la sécurité vous informent que la FanZone sera bien organisée ce mardi 10 juillet 2018 dès 17h00 à l’occasion du match France-Belgique.

    Les mesures de sécurité suivantes seront mises en place afin que cet événement festif reste sécuritaire et agréable pour tout le public qui y assistera :

    - La FanZone sera uniquement noir-jaune-rouge ; 
    - La capacité des lieux est limitée. Dès que celle-ci sera atteinte, les accès seront définitivement fermés ; 
    - Aucun accès ne sera prévu en fin de match ; 
    - Toute sortie du site sera définitive.

    Si vous souhaitez supporter nos proches voisins, nous vous informons que diverses FanZones aux couleurs des Bleus seront mises en place au Zénith de Lille, sur la Grand-Place de Roubaix, au Chagnot à Tourcoing, …

    Bon match à tous, dans le respect des uns et des autres, et merci pour votre compréhension.

  • Le match France-Belgique de ce soir doit rester convivial et fair-play

    france belgique.JPG

    Dans le cadre du match de ce soir qui restera historique , le député-bourgmestre Daniel Senesael et le maire de Leers Jean-Philippe Andriès tiennent à encourager les supporters des deux pays à partager un moment convivial et fair-play.

     

  • La météo de l'IRM du mardi 10 juillet 2018

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,irm,météo,prévision,forecast,2018,juillet,10

    Aujourd'hui mardi, la nébulosité sera assez abondante. Le risque de précipitations sera très réduit sur l'ouest du pays, mais quelques faibles pluies ou légères averses pourront se produire sur l'est. Les températures seront en net recul par rapport aux jours précédents: les maxima oscilleront entre 16 et 20 degrés. Dans l'intérieur, le vent sera modéré de secteur nord-ouest; à la mer, il soufflera assez fort voire parfois fort de nord à nord-ouest. Les rafales atteindront 40 à 55 km/h. 

    La nuit prochaine, d'abord nuageux avec encore possibilité de quelques faibles averses. Ensuite, graduellement des éclaircies à partir du nord. Maxima de 9 à 15 degrés. Le vent sera d'abord modéré dans l'intérieur et assez fort le long du littoral, de nord à nord-ouest. Il faiblira en cours de nuit dans l'intérieur du pays et deviendra modéré en bord de mer. 

    Demain mercredi, le ciel sera d'abord partagé entre éclaircies et champs nuageux pouvant encore donner lieu à une ondée locale, surtout dans l'est du pays. Ensuite, le temps deviendra graduellement plus lumineux et sec partout à partir du nord-ouest, avec une soirée ensoleillée en point de mire. Les températures gagneront quelques degrés pour atteindre des valeurs comprises entre 20 degrés en Hautes-Fagnes ainsi qu'au littoral, et par endroits 26 degrés dans le centre du pays. 

    De jeudi à dimanche, le temps sera estival et à nouveau plus chaud avec des maxima de 26 à 30 degrés dans le centre du pays, de 22 à 26 degrés en Ardenne, et de 21 à 23 degrés à la côte. Des nuages cumuliformes se développeront parfois l'après-midi, surtout dans le sud du pays, et pourraient éventuellement conduire à une averse isolée. 

    Lundi, la nébulosité pourrait devenir plus abondante mais le temps restera généralement sec. Maxima jusqu'à 25 ou 26 degrés.

  • Mouscron : Un prêt études pour aider les jeunes mouscronnois

    Le prêt études a été mis en place par la Ville de Mouscron en 2003. Il a aidé des jeunes et leur famille en difficulté financière à entamer ou poursuivre des études. À la rentrée 2018 encore, les étudiants du supérieur en profiteront.

    La bourgmestre Brigitte Aubert tient beaucoup au prêt études

    Beaucoup de parents et d’étudiants en ont fait l’amère expérience. Le coût des études supérieures peut parfois faire grincer des dents voire constituer un sérieux frein au parcours scolaire d’un jeune. « Au C.P.A.S, nous avons constaté une recrudescence de demandes de revenu d’intégration pour de jeunes étudiants » résume Brigitte Aubert. Un constat qui sonne comme une alerte pour la ville de Mouscron. « Le service des affaires sociales alloue un budget pour prêter de l’argent aux jeunes qui veulent faire des études supérieures et qui n’ont pas un revenu suffisant. Nous détestons l’idée que des problèmes financiers puissent empêcher des familles et des jeunes d’avancer dans la vie. » Le budget alloué pour cette cause est passé de 25.000 à 30.000 euros. « C’est bien entendu un prêt sans intérêt » précise la bourgmestre. Fort de son statut de ville frontalière, Mouscron propose des prêts pour les étudiants sur le modèle de ce que les jeunes peuvent trouver en France. D’ailleurs, elle est l’une des seules à l’offrir en Belgique. Pour faciliter la tâche aux étudiants, un délai de cinq ans est fixé après le diplôme « même si on les encourage à rembourser au plus tôt ». Pour cela, les étudiants doivent remplir cinq conditions, à commencer par résider depuis au moins cinq ans dans l’entité. « Le montant annuel de l’aide dépend des revenus des parents et de l’étudiant lui-même. Il peut être de 1.250, 1.850 ou 2.450 euros. Ce montant peut être revu en fonction de l’éloignement de l’étudiant de son lieu d’étude et de l’importance des frais (transports, kot, frais d’inscriptions) qui en résultent. »

    « IL NE FAUT PAS AVOIR HONTE »

    En tant que bourgmestre mais aussi avec ses yeux de maman, Brigitte Aubert sait à quel point les études sont cruciales pour les adultes en devenir. « Nous savons tous que ça peut coûter cher mais le manque d’argent ne doit pas empêcher un jeune de faire les études dont il rêve. C’est aussi à nous de les soutenir. » Ces derniers temps, les demandes de prêts ont sévèrement baissé, passant de 21 à 7 ces dernières années. « Les Mouscronnois ne le savent peut-être pas assez. Cette diminution est difficilement explicable mais ce qu’on peut leur dire, nous, c’est de ne pas avoir honte de solliciter notre aide » poursuit la bourgmestre. Actif depuis 2003, ce prêt études a permis à des jeunes de réussir leurs études d’architecte, de médecin ou de vétérinaire. Et ça, c’est la meilleure récompense pour Brigitte Aubert et le service des affaires sociales

    Les modalités: Tout savoir sur le prêt études

    Si le prêt études a aidé un grand nombre d’étudiants depuis sa création, certains d’entre eux ont des difficultés à rembourser la somme empruntée auparavant. « Les étudiants doivent se manifester tous les ans et nous trouvons souvent une solution ensemble. Ce n’est pas à nous de courir après eux » résume la bourgmestre. « Si le remboursement tarde trop, nous transférons le dossier au service comptabilité. Pour les jeunes inscrits, il faut que le dossier soit bouclé avant le 15 septembre, même si nous tolérons quelques jours de retard. » Le service des affaires sociales permet aussi aux jeunes qui contractent un prêt études de bénéficier d’une écoute à la Ville. Cela peut être utile dans d’autres démarches. Une politique sociale active passe aussi par là…

    source : article A. P. Nord Eclair