Blog Mouscron - Page 8

  • Mouscron : conférence Hainaut Seniors Antenne de Mouscron organise une conférence :« Bactéries intestinales, obésité et diabète - un dialogue captivant »

    Résultat de recherche d'images pour "bactéries intestinales"

    Hainaut Seniors – Antenne de Mouscron organise une conférence le

    mardi 14 novembre  à 14h30 au Centre Culturel Marius Staquet à Mouscron sur le thème :

    « Bactéries intestinales, obésité et diabète : un dialogue captivant »

    Le microbiote intestinal désigne les cent mille milliards de bactéries qui colonisent le tractus gastro-intestinal de l’homme. Aujourd’hui, il est clairement établi que ce microbiote intestinal est capable de communiquer avec les cellules humaines et ainsi de jouer un rôle majeur dans sa physiologie et dans le maintien d’un état sain. Le microbiote intestinal est considéré comme un organe à part entière. Il a été mis en évidence que des déséquilibres dans la composition et/ou l’activité du microbiote intestinal sont associées à certaines pathologies, notamment l’obésité et le diabète. Cette conférence présentera les mécanismes par lesquels le microbiote intestinal est capable d’influencer le développement de l’obésité et des désordres associés tels que le diabète et fera le point sur les outils nutritionnels permettant de moduler le microbiote intestinal, tels que les prébiotiques et les probiotiques, et leur intérêt dans la prise en charge de ces pathologies.

     

    Présentée par Céline DRUART

    Assistante de recherche du Metabolism ans Nutrition Research Group Louvain Drug Research Institute

  • Une idée originale chez nos voisins de Tourcoing: Des vieux pneus de vélo aux ceintures

    À 24 ans, le Lillois Hubert Motte a créé au printemps la micro-entreprise «La vie est belt »  

    ceinture.JPG

    Créer des ceintures à base de pneus de vélos usagés. C’est l’idée pas si folle d’un jeune ingénieur lillois, Hubert Motte. Il a lancé la micro-entreprise La vie est belt, en partenariat avec AlterEos, société implantée sur la zone d’activité des Peupliers à Tourcoing, à deux pas de la frontière.  
    La matière première, les pneus de vélo, il la récupère dans les déchetteries et dans les magasins de vélo. Et il la transforme en ceintures.
    Cette idée pas si folle est née à la suite d’un séjour de six mois en Colombie, à la fin de ses études d’ingénieur : « Dans les bidonvilles, j’ai vu des jeunes de mon âge assez tristes, avec autour des tas de déchets qui s’entassaient de jour en jour. Cela m’a marqué. L’exclusion sociale existe aussi chez nous. Ici aussi, on a des déchets qu’on ne recycle pas et qu’on doit brûler. »
    Hubert Motte a d’ailleurs à cœur de faire travailler des personnes en insertion, en les formant aux métiers de la confection, dans le cadre d’un partenariat avec AlterEos, une entreprise adaptée, qui lui loue un local et met aussi à disposition du personnel.
     
    Des outils d’artisan
     
    Concrètement, la bande centrale du pneu est lavée. Une machine enlève les parties en fer inutilisables. Puis la ceinture est finalisée grâce à des outils d’artisan. Un rivet ainsi qu’une étiquette sont posés, chaque pièce étant, de ce fait, « unique ».
    La ceinture est ensuite glissée dans un sac en tissu confectionné également sur place, cette fois, à base de rideaux.
    Christophe, qui crée ces ceintures, a découvert ces techniques minutieuses avant l’été. Avant, il avait un tout autre métier : il mettait des meubles en carton pour AlterEos, où il travaille depuis 23 ans . Après avoir tâtonné, il a trouvé son rythme. Deuxautres employés d’AlterEos vont être formés.
    D’ici un an, Hubert Motte espère produire 150ceintures par semaine, soit le double de sa production actuelle (80exactement), surtout pour pouvoir embaucher quelqu’un à plein-temps. « Il y a une vraie demande », assure-t-il. En juin, trois ventes éphémères dans la métropole lilloise lui ont permis d’écouler cent ceintures en à peine 24heures. Plus une cinquantaine sur internet… avant la rupture de stock.
     
    39 euros la ceinture
     
    Pour l’éviter, et être prêt pour Noël, il conclut des partenariats, notamment avec Btwin, enseigne de Décathlon, où il a travaillé en alternance durant ses études.
    Pour info, toutes les ceintures sont au même prix : 39euros, même si elles sont différentes (longues, fines, épaisses…) « On propose même du sur-mesure », précise Hubert Motte qui regorge de nouvelles idées. La petite dernière en tête: créer de nouveaux produits à base de déchets.
     
    source : article FANNY SAINTOT (VDN) 
  • MOUSCRON :Mesurer gratuitement sa glycémie

    Un stand de sensibilisation au diabète, le 14 novembre, au CAM 

    Comme chaque année, la journée mondiale du diabète est fixée au 14 novembre. La Maison communale de Promotion de la Santé participera à nouveau activement à l’événement en tenant un stand de sensibilisation au CAM. Il sera même possible de s’y faire piquer pour mesurer son taux de sucre dans le sang, tout à fait gratuitement.  
    La journée mondiale du diabète, fixée tous les ans au 14 novembre, a été créée en réponse aux inquiétudes liées à l’incidence croissante du diabète dans le monde.
    Et pour cause, en 2015, d’après la Fédération internationale du diabète, pas moins de 415 millions de personnes étaient atteintes du diabète dans le monde. Selon les statistiques, une personne meurt du diabète toutes les six secondes dans le monde, soit plus que le sida, la tuberculose et la malaria.
    Cette Fédération en question n’hésite d’ailleurs pas à qualifier le phénomène de véritable pandémie, car la progression du nombre de personnes atteintes est considérable. L’Organisation mondiale de la Santé estime ainsi qu’il pourrait y avoir 622 millions de diabétiques dans le monde d’ici 2040 !
     
    150 personnes en 2 heures
     
    Sensibiliser la population par rapport à cette terrible maladie est donc devenu primordial.
    Depuis maintenant plusieurs années, la Maison communale de Promotion de la Santé établie à Mouscron profite tous les ans de la journée mondiale pour organiser une importante campagne de prévention.
    L’an passé, on faisait notamment la file dans le hall d’accueil de l’ancien hôtel de ville pour mesurer gratuitement et rapidement sa glycémie.
    Alors échevine de la Santé, celle qui est devenue bourgmestre, Brigitte Aubert, faisait d’ailleurs partie de la petite équipe mise en place pour vous piquer le bout du doigt et vérifier si vous n’êtes pas des patients à risque.
    Le succès de ce dépistage gratuit était tel (en deux heures de temps, près de 150 personnes avaient déjà rencontré les spécialistes) qu’on ne pouvait que renouveler l’opération cette année.
    De 10 à 18 heures, au CAM
    Quelques changements sont toutefois à signaler par rapport à l’édition précédente. Ça ne se déroulera par exemple plus à l’ancien hôtel de ville mais dans l’atrium du Centre administratif de Mouscron. L’horaire sera également élargi puisque le stand sera accessible de 10 à 18 heures, et non plus de 10 à 16 heures comme l’an dernier.
    Qu’est-ce qu’on pourra trouver sur ce stand de sensibilisation ?
    Il y aura tout d’abord une sensibilisation à l’alimentation saine, mais aussi un dépistage gratuit, qui comprend le « Diabetest », un questionnaire évaluant le risque de diabète et la mesure de votre glycémie (en d’autres termes, de votre taux de sucre dans le sang).
     
    À vos agendas, donc, le rendez-vous est fixé à ce mardi 14 novembre, de 10 à 18 heures non-stop, au CAM.
     
    Informations complémentaires, par téléphone, au 056/860.215 ou au 056/860.333.
     
    source : article N.Rz nord Eclair

  • MOUSCRON: Il fonce exprès sur un piéton

    Résultat de recherche d'images pour "rue du bocle"

    Ce dimanche matin vers 6h, une voiture a foncé sur un piéton, rue du Boclé. Il semble que ce geste soit volontaire. Le conducteur, un Mouscronnois né en 1994, était suivi par un policier qui venait de finir son service et rentrait chez lui. Il a donc pu très vite être interpellé. Les jours de la victime, un jeune homme d’origine française, ne sont pas en danger, mais elle écope quand même de dix jours d’incapacité. Le conducteur et son passager étaient sous l’influence de l’alcool, tout comme la victime. On ignore pour le moment les motivations du chauffard. L’affaire va être mise à l’instruction et le conducteur peut au minimum être poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité de travail.

    source : Nord Eclair

  • Rappel de produit chez Delhaize: Pesto Rouge Frais (100g.)

     

    Allergènes non mentionnés sur l'étiquette: Lait et oeufs.



    Delhaize demande à ses clients d’être particulièrement attentifs à l’étiquette de l’article Pesto Rouge Frais (100 g) de la marque Delhaize ayant pour date limite de consommation le 13/12/2017.

    Lors du contrôle qualité de ces produits, il a été constaté que ce produit pouvait présenter une étiquette erronée à l’arrière (Tapenade Olives Noires). De ce fait, les allergènes lait et œufs ne sont pas mentionnés sur l’emballage. Un code EAN erroné est également mentionné sur les produits concernés.

    Entre-temps, Delhaize a déjà retiré de ses magasins tous les produits concernés. Il est demandé aux clients allergiques au lait et/ou aux œufs qui ont acheté ce produit avec l’étiquette arrière de la « Tapenade Olives Noires » de le rapporter dans un magasin Delhaize. Les clients seront remboursés du montant d'achat de ce produit.

    Les autres produits de la gamme ne sont pas concernés.

    Informations produit : 
    Nom : Pesto Rouge Frais
    Marque : Delhaize
    Code EAN correct Pesto Rouge : 5400112261200 
    Code EAN erroné Tapenade Olives Noires mentionné sur le produit concerné: 5400112385203
    DLC (date limite de consommation) : 13/12/2017



    Conseils et informations destinés aux consommateurs :

    Que faire si vous avez déjà acheté le produit ?

    Si vous êtes allergique aux œufs et/ou au lait, ne consommez pas le produit et rapportez-le dans votre magasin Delhaize. Les marchandises vous seront remboursées.
    Pour de plus amples informations, les clients peuvent s'adresser à notre service Clients au numéro gratuit : 0800/95 713.



    Informations de presse

    Karima Ghozzi – Communications Manager Delhaize 
    Tél. : +32 (0)2 412 83 16 – E-mail : kghozzi@delhaize.be

    Roel Dekelver – External Communications Manager Delhaize 
    Tél. : +32 (0)2 412 84 51 – E-mail : rdekelver@delhaize.be

  • Non, Ryanair n'offre pas des billets pour des vols gratuits: ne vous faites pas avoir par cette nouvelle arnaque qui se répand sur Facebook (photos)

    Une nouvelle arnaque se répand actuellement sur Facebook. Les utilisateurs sont invités à cliquer sur un lien posté par un de leur contact qui a participé à une fausse « enquête » sur un site peu recommandable…

    « Félicitations ! Vous avez été sélectionné pour participer à notre courte enquête et gagner ainsi deux billets Ryanair gratuits. L’annulation des 2000 billets donne droit à 128 billets en compensation, alors n’attendez-pas ! »

    Plus d'infos sur le web sudpresse ICI

  • Phénomène de mode ou par sécurité : 1 enfant sur 10 a une montre connectée qu'en pensez-vous ?

    Résultat de recherche d'images pour "montre connectée enfant"

    Les enfants entre 10 et 15 ans se voient de plus en plus souvent offrir une montre connectée par leurs parents. Selon les producteurs de ces chronos, 1 sur 10 se balade aujourd’hui avec cet objet au poignet. Le but n’est pas vraiment d’amuser les jeunes ou de les faire profiter de la technologie… Il est plutôt de rassurer leurs parents en établissant un contact permanent. Ils peuvent, par exemple, géolocaliser leur progéniture et/ou recevoir un message d’alerte lorsqu’elle sort d’une zone qu’ils ont délimité. Pour les géniteurs, fini donc le stress quand leur bambin ou ado est sur le retour de l’école ou en activité extrascolaire. Ces montres connectées sont en quelque sorte devenues une alternative au tout premier smartphone. Les parents commandaient auparavant ces produits sur des sites de ventes en ligne comme Amazon. Maintenant, ils les achètent de plus en plus dans les commerces. Une firme française attire particulièrement les Belges dans ce domaine, il s’agit de « Kiwip ». Leur montre propose : un service de téléphonie réservé aux personnes autorisées par les parents, la géolocalisation, un programme analysant l’activité physique de l’enfant, une fonction « SOS » qui lui permet d’appeler à l’aide à tout moment, une alerte qui lui rappelle de boire et un mode « classe » qui met la montre en veille durant les cours.

    ENTRE 150 ET 300 EUROS

    Disponible dans plusieurs coloris, cet objet high-tech coûte 149 euros. À ce montant, il faut ajouter un abonnement de téléphonie qui permet l’accès aux fonctionnalités. D’autres montres similaires sont en vente entre 150 et 300 euros. De nouvelles verront le jour dans les prochains mois. Ce marché en pleine expansion devrait exploser avec l’arrivée du grand Saint et des fêtes de fin d’année.

    source: article ALISON VLT sudpresse

  • Phénomène de mode ou par sécurité : 1 enfant sur 10 a une montre connectée qu'en pensez-vous ?

    Résultat de recherche d'images pour "montre connectée enfant"

    Les enfants entre 10 et 15 ans se voient de plus en plus souvent offrir une montre connectée par leurs parents. Selon les producteurs de ces chronos, 1 sur 10 se balade aujourd’hui avec cet objet au poignet. Le but n’est pas vraiment d’amuser les jeunes ou de les faire profiter de la technologie… Il est plutôt de rassurer leurs parents en établissant un contact permanent. Ils peuvent, par exemple, géolocaliser leur progéniture et/ou recevoir un message d’alerte lorsqu’elle sort d’une zone qu’ils ont délimité. Pour les géniteurs, fini donc le stress quand leur bambin ou ado est sur le retour de l’école ou en activité extrascolaire. Ces montres connectées sont en quelque sorte devenues une alternative au tout premier smartphone. Les parents commandaient auparavant ces produits sur des sites de ventes en ligne comme Amazon. Maintenant, ils les achètent de plus en plus dans les commerces. Une firme française attire particulièrement les Belges dans ce domaine, il s’agit de « Kiwip ». Leur montre propose : un service de téléphonie réservé aux personnes autorisées par les parents, la géolocalisation, un programme analysant l’activité physique de l’enfant, une fonction « SOS » qui lui permet d’appeler à l’aide à tout moment, une alerte qui lui rappelle de boire et un mode « classe » qui met la montre en veille durant les cours.

    ENTRE 150 ET 300 EUROS

    Disponible dans plusieurs coloris, cet objet high-tech coûte 149 euros. À ce montant, il faut ajouter un abonnement de téléphonie qui permet l’accès aux fonctionnalités. D’autres montres similaires sont en vente entre 150 et 300 euros. De nouvelles verront le jour dans les prochains mois. Ce marché en pleine expansion devrait exploser avec l’arrivée du grand Saint et des fêtes de fin d’année.

    source: article ALISON VLT sudpresse