Web Analytics

Blog Mouscron - Page 8

  • La Ville de Mouscron met en vente plusieurs biens immobiliers dont un qui se trouve Rue Matteotti 125

    bien4.JPG

    Descriptif : maison unifamiliale, chassis PVC doubles, carrelage au RDC, plancher au 1er, convecteurs au gaz.

    Au SOUS-SOL : 1 cave (à assainir).

    Au REZ : 1 hall, 1wc, 1 cuisine (semi-équipée), 1 coin salle à manger, 1 séjour, 1 buanderie, 1 salle de bain (semi-équipée), 1 cour, 1 véranda 

    Au 1e ETAGE : 1 bureau, 2 chambres à coucher

    SOUS-TOITURE : 1 grenier non aménagé

    Parcelle : C 468b5 RC : €431 Superficie totale : 1a 49ca PEB : FAIRE OFFRE À PARTIR DE €110 .000

    Les Visites sont organisées par le service Patrimoine de la Ville de Mouscron (contact : guillaume.breyne@mouscron.be ou au 056/860.829) - Date limite pour la remise des offres : 30 octobre 2018.

    Plus d'infos ICI

  • Le pays en alerte jaune aux orages, le numéro d’urgence 1722 réactivé pour les appels non urgents

    orage.JPG

     

    En prévision aux averses orageuses en provenance de la France et qui vont traverser le pays le numéro 1722 vient d’être réactivé indique plusieurs instances du pays. Pour rappel ce numéro peut être composé pour appeler les pompiers en cas d’inondations ou de dégâts liés aux intempéries.

     

  • Fortes rafales de vent, précipitations abondantes et grêle: une dernière matinée caniculaire avant l’arrivée des orages, la Belgique en alerte jaune!

    Ce mardi matin sera très chaud en Belgique avant l’arrivée, dans l’après-midi, des orages.

    Edition numérique des abonnés

    La chaleur sera étouffante mardi avec des températures grimpant jusqu’à 36 ou 37º, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Même à la Côte, où il fait habituellement plus frais, le thermomètre affichera 31º. Dans l’après-midi, des nuages se développeront et quelques orages pourraient survenir en fin de journée, surtout sur l’ouest du pays. Ces orages pourront être accompagnés de fortes rafales de vent, de grêle et de précipitations abondantes.

    Plus d'infos ICI

  • Mouscron: Une BMW volée rue de l’Épinette

    Résultat de recherche d'images pour "vol de voitures"

    Dans la nuit de samedi à dimanche, une voiture de marque BMW stationnée sur la voie publique a été volée dans la rue de l’Épinette. 

  • La météo de l'IRM du mardi 7 août 2018

    Pont-à-Celles,sudinfo,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,irm,météo,prévision,forecast,2018,août,7

    Aujourd'hui, le soleil sera à nouveau bien présent et la chaleur encore plus écrasante, avec des maxima jusqu'à 36 ou 37 degrés. Même à la côte, il fera très chaud avec des températures autour de 31 degrés. Dans le courant de l'après-midi, des nuages élevés atteindront nos régions depuis le sud-ouest et des nuages cumuliformes commenceront à bourgeonner. En fin de journée, quelques orages pourront déjà se développer, surtout sur l'ouest du pays. Ces orages pourront être accompagnés de fortes rafales de vent, de grêle et de précipitations abondantes. Ailleurs, un orage locale ne sera pas exclu. 
    Le vent sera faible de secteur sud, devenant modéré de sud-ouest. A la côte, il tournera au secteur ouest à nord-ouest en cours d'après-midi. 

    En soirée et durant la nuit de mardi à mercredi, des averses et des orages traverseront le pays. De fortes rafales, d'importantes quantités de précipitations et de la grêle seront également possibles. Les minima se situeront entre 16 et 20 degrés. Le vent sera faible à modéré de directions variées ou de secteur sud-ouest. Des rafales seront possibles sous les averses les plus intenses ou les orages. 

    Mercredi, le ciel sera d'abord nuageux à très nuageux avec encore un risque d'une averse orageuse locale. Dans le courant de la journée, le temps restera sec et les éclaircies s'élargiront depuis la côte. Les maxima seront compris entre 22 degrés à la mer et 28 degrés en Lorraine belge. 

    Jeudi, le temps sera d'abord généralement sec avec des éclaircies. Ensuite, la nébulosité augmentera et de la pluie et des averses orageuses intenses arriveront depuis la France. Des précipitations abondantes seront possibles. Les maxima avoisineront les 25 degrés dans le centre du pays. 

    Vendredi, le ciel sera partagé entre éclaircies et champs nuageux. Quelques averses locales seront possibles. Les maxima seront proches de 22 degrés. 

    Samedi, les nuages deviendront plus nombreux depuis l'ouest, mais le temps restera sec. Pendant la nuit, le risque de pluie et d'averses (éventuellement avec un coup de tonnerre) augmentera. Les maxima se situeront autour de 24 degrés. 

    Dimanche, le ciel sera généralement nuageux avec un risque de quelques averses. Les maxima avoisineront les 23 degrés. 

    Lundi, il fera très nuageux avec de la pluie. Maxima de 21 degrés dans le centre du pays.

  • Info santé : Rappel de Filet de cheval fumé 125g.

    Rappel de Filet de cheval fumé 125g.
    Problématique : Teneur en cadmium supérieure à la norme.
    Description du produit

    Dénomination : Filet de cheval fumé 125g Marque : Délifin
    À consommer jusqu'au : 21/08/2018 & 28/08/2018 Période de vente : du 11/07/2018 au 06/08/2018 Type d'emballage : barquette en plastique
    Points de vente : magasins ALDI


    Nature du problème

    Teneur en cadmium supérieure à la norme.

    ALDI a donc décidé, en consultation avec l'AFSCA, de retirer ce produit du marché et de le rappeler auprès des consommateurs.


    Description du risque

    Les métaux lourds, comme le cadmium, peuvent engendrer des problèmes de santé si ils sont consommés de manière répétée, prolongée et en grande quantité.

    Nous nous excusons pour cet inconvénient.


    Conseils pour les consommateurs

    Veuillez ne pas consommer ces produits et le ramener en magasin. Les produits ramenés seront remboursés.

    Pour toute information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec : ALDI : contact@aldi.be
    Fournisseur Equinox : 03 326 38 48.

    Source AFSCA

  • Canicule : Nos sapins de Noël en danger !

    Résultat de recherche d'images pour "sapin"

    Après un mois sans pluie, les sapins souffrent aussi de la sécheresse. « S’il ne pleut pas d’ici trois semaines, ce sera une catastrophe pour les productions de sapins de Noël », s’inquiète Jonathan Rigaux, président de l’Union Ardennaise des Pépiniéristes (UAP-CPSN). « Si le mois d’août est aussi chaud et sec que le mois de juillet, on peut s’attendre à une perte de 10 à 15 % de la production de sapins dans le commerce. » Sur les 3,5 millions de sapins produits dans notre pays, qui garnissent nos maisons à Noël ou qui partent à l’exportation, c’est 350 à 400.000 sapins qui pourraient être perdus. Certains sapins de Noël de type Nordmann, âgés de 4 ans, sont déjà brûlés aux pointes. Avec leurs aiguilles ternes, sans couleur, flétries et peu épaisses en raison de la sécheresse actuelle, pourra-t-on jamais les vendre à leur maturité (7 ans) ? La plupart ont pu tenir le coup jusqu’à maintenant car ils puisaient avec leurs longues racines dans les réserves d’eau du sol. Mais après les chaleurs et l’absence de pluie, ces réserves s’épuisent à leur tour. Les pluies d’orages, dans certaines régions, ne sont malheureusement pas suffisantes. L’eau ruisselle et ne pénètre pas dans la terre, ce qui empêche son absorption par les racines. « Une bonne semaine de pluie, c’est tout ce qu’on attend avec impatience », insiste Louis Brasseur, patron de la société de production et d’exportation de sapins de Noël, Altitude 500. Chez Rigaux, quelques sapins destinés à la replantation forestière sont déjà totalement brûlés sur pied et irrémédiablement perdus. Le pépiniériste compte deux millions et demi de pépinières forestières menacées, qui nécessiteraient, pour être arrosées, 150.000 litres d’eau chaque nuit !

    IRRIGATION IMPOSSIBLE

    Aucune autre solution que la pluie ne peut être envisagée. Les sapins s’étendent sur des surfaces tellement grandes qu’il faudrait une trop grande quantité d’eau pour les irriguer en profondeur. Sans parler de techniques que nécessiteraient ces terrains souvent isolés en forêt. « Les points d’eau au milieu de certaines forêts peuvent encore sauver les meubles. Mais tout le monde ne dispose pas de réserve d’eau et parfois, celles-ci sont déjà asséchées », explique Jonathan Rigaux. Si en cette saison des moissons, on parle souvent des pertes de cultures agricoles, les producteurs de sapins, eux aussi agriculteurs, subissent et sont inquiets. « On n’est pas fatalistes mais on est solidaires et on se soutient les uns les autres entre agriculteurs », conclut le président de l’Union Ardennaise des Pépiniéristes. Mais à la différence de ceuxci, les pépiniéristes et producteurs de sapins de Noël ne reçoivent pas de primes de la PAC (Politique d’Agriculture Commune) et aucun dédommagement n’est prévu en cas de « calamités agricoles ».

    Source: article MARIE-HÉLÈNE AVART sudpresse