Web Analytics

Blog Mouscron - Page 8

  • Rappel de ABInBev - Rappel de bouteilles vertes Stella Artois : Particules de verre.

    rappel stella artois,rappel bière bouteilles vertes

    Stella Artois a annoncé ce jour le rappel volontaire d’un nombre limité de bouteilles vertes 33cl Stella Artois qui pourraient contenir des particules de verre.

    Comme la qualité est une priorité pour nous et, à titre de mesure de précaution afin de continuer à garantir la sécurité de nos consommateurs, ce rappel volontaire s’applique uniquement aux bouteilles vertes 33cl Stella Artois avec une Date Limite d’Utilisation Optimale indiquée ci-dessous. Le rappel se limite aux bouteilles non consignées produites par l’un de nos fournisseurs, un fabricant de verres qui ne produit qu’une fraction des bouteilles vertes Stella Artois non-consignées. Les bouteilles brunes de Stella Artois ne sont pas concernées. Ce rappel concerne moins de 0,08% des bouteilles Stella Artois vendues annuellement en Belgique. Cela représente moins que le volume transporté dans un camion. Le nombre de bouteilles concernées sera bien inférieur à ce volume.

    Nous avons déjà bloqué nos stocks chez nos distributeurs et chez nos entrepositaires et avons fait retirer les dits produits des rayons de nos clients.

    Ce rappel intervient après l’observation de défauts dans le verre d’emballage des bouteilles 33cl qui pourraient causer le détachement d’éclats de verre minuscules qui pourraient tomber dans la bière. Les bouteilles potentiellement affectées ont été produites par un des divers fournisseurs externes qui nous approvisionnent de bouteilles vertes non-consignées.

    Les bouteilles brunes de Stella Artois ne sont pas concernées. Les produits concernés par ce rappel en Belgique sont les bouteilles vertes de Stella Artois présentant une Date Limite d’Utilisation Optimale qui se trouve dans le contingent mentionné ci-dessous. Les codes peuvent être vérifiés sur l’étiquette arrière noire de la bouteille verte de 33cl Stella Artois. Les photos ci-jointes permettent de situer précisément l’endroit des codes de vérification. En Belgique, ces bouteilles sont vendues chez Delhaize et chez un nombre limité de pubs et restaurants servant les Bouteilles Vertes Export. L’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire, l’AFSCA, est informée de notre démarche.

    Au sein de l’Union Européenne, nous avons pris volontairement la décision de procéder au rappel de quantités très limitées de bouteilles vertes 33cl Stella Artois aux Pays-Bas et en Espagne, pays dans lesquels notre groupe possède des filiales. Nous sommes également en contact avec nos partenaires à l’export qui se trouvent localisés dans certains autres pays impactés au sein de l’Union Européenne : Malte, Chypre, la Grèce, le Portugal, l’Ȋle de la Réunion et la Pologne afin de prendre les mesures de précaution adaptées.

    « La sécurité de nos consommateurs est notre priorité principale. Par mesure de précaution, nous procédons au rappel d’un nombre très limité de bouteilles vertes Stella Artois potentiellement impliquées,» a déclaré Jean-Jacques Velkeniers, Président de l’Europe de l’Ouest au sein d’AB InBev.

    «Ce rappel n'a aucun impact sur les bouteilles Stella Artois brunes, qui sont communes en Belgique. La majorité des bouteilles vertes est destinée à l’exportation. Nos équipes techniques ont collaboré avec les équipes techniques du fournisseur afin de s’assurer que le défaut d’emballage ait bien été adressé. »

    Nos consommateurs qui souhaiteraient savoir si les bouteilles de 33cl qu’ils détiennent sont concernées, peuvent vérifier les codes c des lots concernés ci-dessous et ce soir sur notre site web www.ab-inbev.be. A partir de mardi matin, nos consommateurs et nos clients peuvent vérifier leurs codes sur stellaartoischeck.expertinquiry.com avec les informations permettant l’identification des emballages potentiellement concernés. Les consommateurs peuvent également appeler notre service client au 070 222 919 pour plus d’information.

    Les consommateurs sont informés de ne pas consommer ni de laisser d’autres consommer les produits potentiellement affectés. Ne consommez pas le produit et ramenez-le dans un magasin Delhaize. Le remboursement de chaque produit concerné est garanti. Les clients du réseau Horeca qui possèdent des bouteilles potentiellement concernées par ce rappel peuvent suivre la même procédure de retour que celle pour les bouteilles vides consignées. Pour toute question, ceux-ci peuvent contacter le 02 /200.60.50. (Source AFSCA)

  • Attention: avec avril débute la saison des allergies au pollen de bouleau

    L’arrivée des beaux jours marque le début de la période à risque pour les personnes allergiques au pollen de bouleau en Belgique, indique  le centre de recherche fédéral Sciensano. L’arbre le plus allergisant de Belgique promet picotements, démangeaisons et larmoiements aux personnes sensibles.

    Edition numérique des abonnés

    Si la météo froide et humide de ces dernières semaines aura bien retardé la dispersion du pollen, le bouleau n’en a pas pour autant dit son dernier mot. «Depuis le mardi 3 avril, nous observons chaque jour une augmentation des concentrations, avec successivement deux, neuf puis 19 grains de pollen de bouleau par mètre cube d’air à Bruxelles», expose Nicolas Bruffaerts, responsable du réseau national de surveillance du pollen chez Sciensano.

    Sciensano recommande en outre d’éviter de laisser sécher son linge à l’extérieur et de rouler les fenêtres fermées lors des déplacements en voiture. Les précipitations annoncées à partir de ce lundi 9 avril devraient soulager momentanément les plus allergiques car la pluie rabat les grains de pollen au sol et aide ainsi à baisser le niveau de risque.

    source : sudpresse

  • La météo de l'IRM du 9 avril 2018

    Pont-à-Celles,sudinfo,,sudpresse,johnny,vandeplas,nouvelle,gazette,charleroi,irm,météo,prévision,forecast,2018,avril,9

    Aujourd'hui, la journée débutera par un temps généralement sec avec du soleil dans l'est. Dans l'ouest, le ciel sera vraisemblablement gris avec des nuages bas, de la brume ou du brouillard. Dans le centre, on prévoit de faibles pluies en plusieurs endroits. Au fil des heures, cette zone de pluie se décalera progressivement vers la côte. Ailleurs, les nuages cumuliformes deviendront plus nombreux et le risque d'averses plus important. Les maxima seront compris entre 17 et 21 degrés dans l'intérieur des terres, sous un vent faible à modéré de direction variable ou de secteur nord-ouest. A la mer, les températures se situeront entre 9 et 12 degrés en raison de la brise de mer modéré de nord, et le brouillard pourrait être tenace. 

    Ce soir et cette nuit, les averses deviendront plus nombreuses et plus intenses depuis le sud-est, et pourraient d'ailleurs être accompagnées d'orage. Dans le courant de la nuit, le temps deviendra sec à partir de l'Ardenne et des éclaircies se développeront. Les minima se situeront entre 7 ou 8 degrés à la mer ainsi qu'en haute Belgique et 10 à 12 degrés dans le centre. Le vent sera faible à modéré et s'orientera progressivement au sud-est dans toutes les régions. 

    Mardi matin, le temps sera sec et le ciel partiellement nuageux. L'après-midi, une zone de pluie et d'averses remontant de France touchera principalement la moitié est du pays, avant de se placer sur les Pays-Bas. Dans l'ouest, une averse ne sera pas exclue mais il fera majoritairement sec. En fin de journée, des éclaircies reviendront à partir de la frontière française. Les maxima oscilleront entre 11 et 17 degrés, sous un vent modéré de sud à sud-est. 

    Mercredi, il fera sec avec de belles périodes de soleil et des nuages d'altitude. Toutefois, une zone d'averses située sur les Pays-Bas pourrait éventuellement déborder sur la région frontalière, mais ce risque semble pour l'instant limité. Les maxima resteront agréables et varieront entre 14 et 18 degrés, sous un vent faible et variable. À noter qu'une brise devrait se former au littoral durant l'après-midi. 

    Jeudi et vendredi, une poche d'air froid en altitude remontera lentement depuis la France vers la Belgique. La masse d'air deviendra instable: cela nous donnera des matinées sèches et assez lumineuses, et des après-midis plus variables avec des averses voire un orage. Les maxima varieront entre 13 et localement 19 degrés. Le vent sera faible à modéré et s'orientera au secteur sud. 

    Le week-end prochain, le temps devrait rester sec, à quelques ondées près, avec des maxima autour de 19 degrés dans le centre du pays et un vent modéré de secteur sud.

  • MOUSCRON: Le Top Tonic ferme ses portes après 33 ans

    Après 33 ans de bons et loyaux services, le Top Tonic a dû fermer ses portes. Les adeptes du centre du boulevard industriel doivent trouver une autre salle. Et même si Top Tonic a demandé à European Fitness Paradise de récupérer les contrats de ses membres. 

    Il y a 33 ans, le Top Tonic ouvrait ses portes pour la première fois. Malheureusement, depuis le 3 avril 2018, les amateurs de sports et de fitness ne peuvent plus se rendre à Top Tonic Sports, le centre de fitness familial, situé au 84, boulevard industriel. En effet, les gérants ne peuvent plus tenir le centre et ont dû mettre la clé sous la porte, pour des raisons de santé.

    Plus d'infos ICI

  • Mouscron : Des défis sportifs pour faire face à la « muco » après Céline Vandenbroucke et Bruno Delva à Paris c'est Pierre Lorenzo Vanooteghem qui va courir à Madrid

    Si Céline Vandenbroucke et Bruno Delva ont participé au Marathon de Paris ce dimanche , Pierre Lorenzo Vanooteghem les imitera dans quinze jours  au départ de Madrid. Le coureur à pied n’est pas un novice (il en est déjà à son cinquième marathon) et connaît la douleur physique et mentale qu’impliquent les 42 kilomètres d’un marathon. S’impliquer dans une cause humaine, c’est une façon pour lui de se munir d’un supplément d’âme à quelques semaines de fouler les rues de Madrid. « J’ai participé à celui de Marseille courant mars » résume l’intéressé. « J ’ai fini en un peu plus de quatre heures, pas très content de moi mais l’essentiel reste d’aller jusqu’au bout et de ne pas abandonner. » Dans la capitale espagnole, l’objectif sera foncièrement le même pour Pierre, finir. Mais le Mouscronnois ne le fera plus seulement pour lui mais aussi pour Clémence. « Par l’intermédiaire de Facebook, j’ai pris connaissance de cette plateforme. Sans trop réfléchir, j’ai foncé pour y prendre part également. C’est une grande motivation supplémentaire. »
     
    Un pari sur le temps
     
    L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, ciel, nuage, plein air et nature
     
    Pierre a même amené dans sa besace une idée supplémentaire pour soulever des fonds. Il a proposé aux membres d’un club sportif de Luingne de parier sur le temps qu’il allait mettre à Madrid pour boucler son cinquième marathon. Chacun peut déposer une pièce et estimer le temps que mettra le coureur pour boucler le parcours de l’épreuve madrilène. Le parieur le plus proche gagnera une petite récompense, et aura fait un beau geste pour la muco.
    Pierre sera donc le troisième participant à ce défi à la fois sportif et humain. Vu l’engouement soulevé par la plateforme, il ne sera sûrement pas le dernier.
    Pour faire un don, rendez-vous sur le site jecourspourlamuco.com ou sur la page Facebook « Je cours pour la Muco. »

  • Mouscron: Nadia Cherrih veux représenter les valeurs de Mouscron et participe à Miss Europe Continental

    Après avoir été élue Miss Mouscron en 2017, pourquoi avez-vous voulu participer à Miss Europe Continental ?

    Lorsque j’ai vu l’événement sur Facebook, je me suis dit que ça avait l’air cool. C’est une autre aventure que celle que j’ai vécue et je trouve ça épanouissant. J’ai envoyé un message à Laura et nous avons parlé. D’après ce qu’elle m’a dit, Mme Harduin avait parlé de moi l’année dernière en disant que j’avais de bonnes caractéristiques pour son élection. Donc je me suis dit « pourquoi ne pas essayer » et j’ai envoyé ma candidature. Au départ, nous étions 200 à avoir envoyé une candidature et j’ai été sélectionnée. J’ai envoyé deux photos naturelles. Une première, complète où on me voit de la tête aux pieds et une de mon visage.

    Qu’est-ce qui vous motive le plus, à l’idée de démarrer une nouvelle aventure ?

    Je vais pour me présenter, mais avec mon titre de Miss Mouscron, que j’ai porté pendant un an, ma principale motivation est de représenter les valeurs mouscronnoises et d’avancer le plus loin possible dans l’aventure. Je suis assez motivé vis-à-vis de ça. Je pense avoir rendu ma ville fière pendant un an, avec Miss Mouscron et je compte continuer à le faire. Avec cette nouvelle, je peux le faire en dehors de l’élection de Miss Mouscron et de parler de la ville à travers tout le pays. Au fond, ce n’est pas que moi que je mets en avant, mais toute la ville.

    Vous avez été Miss Mouscron pendant un an. Que pourriez-vous dire sur la ville de Mouscron et ses valeurs ?

    Je dirais que les Mouscronnois sont très accueillants, très souriants. Ils sont heureux de vivre et je l’ai ressenti pendant un an. J’ai rencontré des gens bienveillants qui sont là les uns pour les autres. J’ai été accueillie pour toutes les prestations, comme il se doit et je ne regrette absolument pas mon année en tant que Miss.

    Si vous parvenez à terminer à la première place du concours national, cela ne vous fait pas peur d’avoir des sorties dans toute la Belgique ou même à l’international ?

    Quand on a une opportunité pareille, il faut la saisir. Il n’y a rien qui peut m’arrêter et c’est même une fierté de se dire qu’on représente la Belgique dans ce genre d’élection. Je ne suis pas du genre à me dégonfler. Je prends les choses comme elles viennent. Pendant un an, ça n’a pas été facile, mais j’ai toujours fait de mon mieux, alors pourquoi pas dans toute la Belgique.

    Pendant un an, vous avez été Miss Mouscron. Qu’est-ce que ça vous a apporté ?

    Grâce aux Miss, j’ai pu avoir un petit peu plus confiance en moi. Je ne vais pas dire que j’étais très timide, mais ça m’a permis d’effacer la timidité que j’avais avant, comme tout le monde. J’ai appris à mieux connaître ma ville, à bien savoir me tenir et bien parler. Ça a été une année bénéfique.

    source : article C.P Nord Eclair

  • JARDINAGE: Ça mousse dans les jardins !

    À cause de l’hiver très humide, elle s’est incrustée partout

    Résultat de recherche d'images pour "mousse dans les jardins"

    Un beau soleil et des températures agréables : vous êtes sans doute nombreux à vous retrouver au jardin ce week-end. Pour constater que l’hiver pluvieux a recouvert de mousse allées, gazon et terrasse !

    Cette mousse s’est incrustée partout. Il va donc falloir relever les manches pour l’éradiquer.

    DANS LA PELOUSE

    Sudpresse a demandé à Luc Noël de l’émission Jardins et Loisirs de la RTBF de  donner quelques conseils pour mener à bien l’éradication. Luc Noël souligne que la mousse s’installe surtout à l’ombre. Si vous en trouvez ailleurs, c’est que votre gazon n’a plus de vitalité et que le sol s’est vraiment appauvri. Pensez donc à restaurer l’équilibre sinon la mousse reviendra régulièrement. L’animateur préconise d’ailleurs de tondre à l’aide d’un robot. Pour éliminer l’intruse, privilégiez le scarificateur plutôt que les produits chimiques. Il est vrai qu’il existe maintenant des produits plus respectueux de la nature : à utiliser si vous manquez de courage. La mousse s’est certainement installée aussi au pied des arbres : grattez-la. Par contre sur les troncs, laissez-la : elle ne nuit pas au végétal.

    DANS LES ALLÉES

    Il suffit souvent d’un bon coup de râteau.

    SUR LES DALLES

    Attendez que la mousse ait séché et ensuite brossez énergiquement. Il existe également des produits pour éviter qu’elle ne revienne rapidement. On peut aussi y aller au karcher.

    DE LA COULEUR

    Quand revient le beau temps, on aime que le jardin reprenne des couleurs. Si vous n’avez pas planté de bulbes à la fin de l’été, vous pouvez toujours vous procurer chez un pépiniériste des bulbes forcés, comme des narcisses, que vous replanterez en pleine terre. Primevères, pensées et pâquerettes peuvent aussi venir agrémenter vos parterres. En cas de gel, les fleurs ne résisteront pas mais la plante ne périra pas et refleurira par la suite. Pour les jardinières, il est encore un peu tôt : il vous faudra encore patienter une bonne quinzaine de jours.

    Source : article  M.P. sudpresse