Web Analytics

- Page 5

  • Phénomène de mode ou par sécurité : 1 enfant sur 10 a une montre connectée qu'en pensez-vous ?

    Résultat de recherche d'images pour "montre connectée enfant"

    Les enfants entre 10 et 15 ans se voient de plus en plus souvent offrir une montre connectée par leurs parents. Selon les producteurs de ces chronos, 1 sur 10 se balade aujourd’hui avec cet objet au poignet. Le but n’est pas vraiment d’amuser les jeunes ou de les faire profiter de la technologie… Il est plutôt de rassurer leurs parents en établissant un contact permanent. Ils peuvent, par exemple, géolocaliser leur progéniture et/ou recevoir un message d’alerte lorsqu’elle sort d’une zone qu’ils ont délimité. Pour les géniteurs, fini donc le stress quand leur bambin ou ado est sur le retour de l’école ou en activité extrascolaire. Ces montres connectées sont en quelque sorte devenues une alternative au tout premier smartphone. Les parents commandaient auparavant ces produits sur des sites de ventes en ligne comme Amazon. Maintenant, ils les achètent de plus en plus dans les commerces. Une firme française attire particulièrement les Belges dans ce domaine, il s’agit de « Kiwip ». Leur montre propose : un service de téléphonie réservé aux personnes autorisées par les parents, la géolocalisation, un programme analysant l’activité physique de l’enfant, une fonction « SOS » qui lui permet d’appeler à l’aide à tout moment, une alerte qui lui rappelle de boire et un mode « classe » qui met la montre en veille durant les cours.

    ENTRE 150 ET 300 EUROS

    Disponible dans plusieurs coloris, cet objet high-tech coûte 149 euros. À ce montant, il faut ajouter un abonnement de téléphonie qui permet l’accès aux fonctionnalités. D’autres montres similaires sont en vente entre 150 et 300 euros. De nouvelles verront le jour dans les prochains mois. Ce marché en pleine expansion devrait exploser avec l’arrivée du grand Saint et des fêtes de fin d’année.

    source: article ALISON VLT sudpresse

  • Phénomène de mode ou par sécurité : 1 enfant sur 10 a une montre connectée qu'en pensez-vous ?

    Résultat de recherche d'images pour "montre connectée enfant"

    Les enfants entre 10 et 15 ans se voient de plus en plus souvent offrir une montre connectée par leurs parents. Selon les producteurs de ces chronos, 1 sur 10 se balade aujourd’hui avec cet objet au poignet. Le but n’est pas vraiment d’amuser les jeunes ou de les faire profiter de la technologie… Il est plutôt de rassurer leurs parents en établissant un contact permanent. Ils peuvent, par exemple, géolocaliser leur progéniture et/ou recevoir un message d’alerte lorsqu’elle sort d’une zone qu’ils ont délimité. Pour les géniteurs, fini donc le stress quand leur bambin ou ado est sur le retour de l’école ou en activité extrascolaire. Ces montres connectées sont en quelque sorte devenues une alternative au tout premier smartphone. Les parents commandaient auparavant ces produits sur des sites de ventes en ligne comme Amazon. Maintenant, ils les achètent de plus en plus dans les commerces. Une firme française attire particulièrement les Belges dans ce domaine, il s’agit de « Kiwip ». Leur montre propose : un service de téléphonie réservé aux personnes autorisées par les parents, la géolocalisation, un programme analysant l’activité physique de l’enfant, une fonction « SOS » qui lui permet d’appeler à l’aide à tout moment, une alerte qui lui rappelle de boire et un mode « classe » qui met la montre en veille durant les cours.

    ENTRE 150 ET 300 EUROS

    Disponible dans plusieurs coloris, cet objet high-tech coûte 149 euros. À ce montant, il faut ajouter un abonnement de téléphonie qui permet l’accès aux fonctionnalités. D’autres montres similaires sont en vente entre 150 et 300 euros. De nouvelles verront le jour dans les prochains mois. Ce marché en pleine expansion devrait exploser avec l’arrivée du grand Saint et des fêtes de fin d’année.

    source: article ALISON VLT sudpresse

  • La météo de l'IRM du 6 novembre 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,irm,météo,forecast,novembre,6

    Aujourd'hui, après la dissipation de la grisaille matinale, qui sera parfois tenace dans l'est du pays, nous aurons une alternance d'éclaircies et de passages nuageux. Par endroits, quelques averses seront encore possibles, principalement dans l'ouest du pays et sur tout en matinée. Maxima entre 5 degrés en Hautes Fagnes et 11 degrés dans le centre du pays. Le vent sera faible de secteur nord à nord-ouest. 

    Ce soir et cette nuit, il fera froid avec de larges éclaircies. Formation de brumes et de bancs de brouillard givrant par endroits. Le vent sera généralement faible de direction variable puis de secteur sud-est. Minima de +3 degrés au littoral et -4 degrés en Hautes Fagnes. 

    Mardi, après une matinée froide, nous bénéficierons d'une belle journée calme et assez ensoleillé. Il fera toutefois plutôt frais avec des maxima oscillant entre 7 et 10 degrés. Dans le courant de l'après-midi, la nébulosité deviendra plus abondante dans l'ouest et aussi dans l'est du pays. 

    Mercredi, le ciel se chargera et le risque de précipitations augmentera à partir de l'est. Une autre perturbation se trouvera sur l'ouest du pays. Les maxima varieront entre 5 et 10 degrés, avec des valeurs proches de 8 degrés dans le centre. 

    Jeudi, une zone de pluie traversera le pays d'ouest en est. Le vent se lèvera et s'orientera du secteur sud-ouest vers le secteur ouest à nord-ouest. Les maxima oscilleront entre 5 et 9 degrés dans l'intérieur et autour de 12 degrés à la mer. 

    Vendredi, la nébulosité augmentera depuis le nord-ouest, suivie de pluie. Maxima autour de 11 degrés. 

    Le week-end prochain, la nébulosité sera variable à abondante et quelques averses pourront se produire ici et là. Il fera graduellement plus frais avec dimanche après-midi des maxima proches de 8 degrés dans le centre sous un vent modéré à parfois assez fort d'ouest à nord-ouest.