- Page 3

  • Idée sortie brocante dans la région "Les fêtes de septembre " à Amougies

    Orchestré par Music Talent, nouveau format de l’Harmonie Enclusienne, les Fêtes de Septembre reviennent dans le centre d’Amougies !

    Comme chaque année, venez chiner dans la brocante dès 6h du matin et dansez sur les rythmes de Jeff Danès, Gadjo, la Rétro’Fanfare, Slippery People et Swing Dogs.

    Dans l’après-midi, les Curiosités Foraines vous interpelleront avec leur spectacle « Le Bal des Trépassés ».

    Rejoignez-nous pour une journée sous le signe de la joie et la bonne humeur à Amougies !
    Infos pratiques 
    PAF: Gratuit - 1€/mètre pour les brocanteurs 
    Organisateurs: Music Talent, Commune de Mont de l'Enclus et Centre culturel du Pays des Collines 
    Infos brocante : 0491/56.52.20

    L’image contient peut-être : texte

  • Mouscron : Pour les passionnés de véhicules anciens - Rallye de la Paix

    Le plus grand rassemblement de véhicules anciens à Mouscron ! Animations gratuites sur la Grand-Place : Bars extérieurs, concerts, jeux anciens, barbershop et chateaux gonflables

    Aucun texte alternatif disponible.

  • La météo de l'IRM du 31 août 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,2017,31,août,météo,prévision,irm

    Ce matin, le ciel sera très nuageux avec de faibles pluies dans l'est et temporairement encore dans le centre du pays. Dans l'ouest, par contre, le temps sera sec avec des éclaircies, qui s'étendront vers l'est en cours de journée. L'après-midi, les nuages deviendront à nouveau plus nombreux et quelques averses seront possibles depuis l'ouest. Les maxima se situeront entre 14 degrés en Hautes-Fagnes et 20 degrés en Campine. Le vent modéré d'ouest à nord-ouest faiblira quelque peu en fin de journée. 

    Ce soir, les averses s'estomperont et le temps deviendra calme et sec cette nuit avec des éclaircies en de nombreux endroits. Cependant, un faible risque d'averses subsistera principalement en région côtière. De la brume ou du brouillard pourra également se former. Les minima seront compris entre 8 degrés dans certaines vallées ardennaises et 11 ou 12 degrés en plaine, sous un vent faible de direction variable ou de secteur sud-ouest. 

    Demain vendredi, le temps deviendra variable avec des éclaircies, des passages nuageux, et quelques averses probablement plus fréquentes et plus marquées l'après-midi. Un coup de tonnerre ne sera d'ailleurs pas exclu localement. Les maxima seront compris entre 15 degrés en Hautes-Fagnes et 20 degrés en Campine. Le vent sera faible, puis par endroits modéré, de sud à sud-ouest s'orientant vers le nord-ouest.

    Samedi sera du même tonneau que la veille. Le temps sera un peu frais pour la saison et changeant avec quelques averses, éventuellement accompagnées d'un coup de tonnerre. Maxima jusque 19 degrés sous un vent généralement faible de secteur nord. 

    Dimanche, le risque d'averses se maintient mais semble principalement concerner la moitié est du pays. Maxima entre 15 et 20 degrés. 

    Lundi, une crête sur la mer du Nord favoriserait un temps sec avec de belles éclaircies et des maxima qui dépasseront légèrement la barre des 20 degrés par endroits. 

    Mardi et mercredi, les prévisions penchent actuellement vers la persistance d'un temps sec sur nos régions. Cependant, les zones de précipitations ne seront pas très éloignées, situées sur l'Allemagne. La nébulosité sera variable, avec logiquement davantage de nuages dans la partie est du pays. Maxima jusque 21 ou 22 degrés.

  • Original : La Miaulerie, un bar où les chats sont rois

    Résultat de recherche d'images pour "miaulerie"

    Un bar particulier a ouvert ses portes le 4juillet dernier rue de la Station. Ici, les clients peuvent prendre un verre, déguster une pâtisserie maison, mais également faire des câlins aux maîtres des lieux. Des maîtres poilus et à quatre pattes qui ne demandent qu’à jouer avec vous. Il paraît même que leurs ronronnements ont des pouvoirs thérapeutiques. À découvrir!

    Résultat de recherche d'images pour "bar a chat mouscron"

    Ils s’appellent Toulouse, Berlioz, Akela, Meeko, Ariel, Leia ou encore Oscar et dans cette grande bâtisse de la rue de la Station, située au numéro 135, ce sont eux les rois. D’ailleurs, les lieux ont été pensés pour ces matous qui ne demandent qu’à être câlinés, mais aussi pour les clients qui pousseront les portes de ce lieu assez hors du commun. Un arbre à chats géant a été réalisé sur-mesure pour que les chats puissent s’amuser et donc se sentir comme chez eux. « Bienvenue dans notre bar à chats », lance Camille Vandewyngaerde en nous ouvrant la porte de son établissement qu’elle a baptisé: la Miaulerie. Le concept né à Taïwan fin des années 90 est très populaire au Japon. En Belgique, à part une adresse du côté de Bruxelles, les bars à chats restent rares. « Il faut aller du côté de Lille pour en trouver. » Le principe du bar à chats est
    d’accueillir des chats et permettre aux clients du passer du temps en leur compagnie. Cette idée, c’est Camille Vandewyngaerde qui a voulu la concrétiser avec l’appui de son compagnon Angelo. «J’adore les chats et nous avons tous les deux suivi une formation en pâtisserie. Quand j’ai découvert ce concept, je me suis dit que ce serait vraiment cool de pouvoir concilier les deux », précise la jeune femme. Dans un décor vintage et coloré, les chats peuvent gambader comme bon leur semble entres les tables et sauter sur les genoux de celui ou celle qui veut sa séance de câlins. « Par contre, il ne peuvent monter sur les tables et on fait en sorte qu’ils comprennent. C’est d’ailleurs pour cette raison que nos chats sont tous très jeunes. Ainsi, on peut les éduquer et leur faire comprendre qu’ils sont chez eux, mais qu’il y a aussi des règles à respecter », explique Camille. Les chats qui ont pris possession des lieux sont, pour la plupart, des animaux que le couple a recueillis dans la rue, à la SPA ou chez des particuliers qui voulaient s’en débarrasser. « Ils sont huit pour le moment est c’est assez. Ils apprennent à cohabiter ensemble. Par contre, ils ne sont pas à adopter comme cela se fait dans d’autres établissements de ce type. »

    En plus de proposer des séances de câlins aux clients, Angelo et Camille vont également offrir la possibilité de prendre un verre, déguster un smoothie, une soupe et également tester les pâtisseries «maison». Pas de panique pour l’hygiène, les chats n’ont pas accès à la cuisine et vous ne risquez donc pas de trouver un poil dans votre assiette ou votre verre. « La cuisine est fermée et l’Afsca a donné toutes les directives. Que les clients se rassurent, les lieux sont et vont rester propres, les chats ont leur pièce bien à eux pour leurs besoins à l’étage. » Voilà qui devrait rassurer les plus réticents.«

    Source : article JORDAN KASIER Nord Eclair

    A noter :Adresse de la Miaulerie: 135 rue de la Station à Mouscron

  • Un Wallon picard sur 8 est sur Infos radars

    « Je conduis depuis 30 ans: j’ai pris des p.-v. comme tout le monde, des amendes salées pour excès de vitesse ou mauvais stationnement. Évidemment, personne ne m’a pointé un revolver sur la tempe pour pousser sur le champignon. J’assume ma conduite… Je ne suis pas contre les contrôles, mais pour autant qu’ils visent à renforcer la sécurité routière. Là où le bât blesse, c’est quand ils servent uniquement à renflouer les caisses de l’État. Là, cela ressemble à du racket », disait-il au début de l’aventure, afin d’expliquer l’origine du concept.

    Et son état d’esprit était partagé au départ par une vingtaine de proches et d’amis. « On s’envoyait des SMS quand on rencontrait des contrôles de police, des radars mobiles, des ralentissements. Et puis, pour améliorer l’efficacité du dispositif, avec ma fille Chloé, nous avons créé une page Facebook », continue-t-il. La page renseigne en live l’usager sur les contrôles, radars, bouchons et autres accidents de la route en Wallonie. Et c’est ainsi que les membres ont commencé à affluer.

    Aussi en France

    À l’origine, seul le groupe «Infos radars mobiles & contrôles – Charleroi» existait. C’est d’ailleurs le groupe rassemblant actuellement le plus de membres (près de 145.000). « C’est comme ça que nous avons commencé », confirme-t-il. « Et puis, nous nous sommes rendu compte que les gens traversaient les communes et les provinces pour aller travailler… Il fallait donc créer d’autres groupes pour couvrir tout le territoire afin qu’ils soient informés. En faisant cela, on leur fait gagner du temps car ils vont directement à la source sans être noyé par une tonne d’informations inutiles », explique-t-il.

    «Infos radars mobiles & contrôles» a ainsi fait des petits. Aujourd’hui, on dénombre pas moins de 20 groupes. Il y a les «classiques»: Charleroi, Liège, Mons, Namur, allant de 140.000 à 2.700. Mais aussi, le groupe « Infos radars mobiles Tournai et environs, 38.390 membres suivent le groupe chaque jour.

    Edgard touche actuellement 80% des conducteurs wallons. Désormais, il veut s’attaquer à la Flandre, mais aussi à la France. « Nous commençons à nous étendre en France. On essaye d’informer les gens surtout au sujet des départements qui sont frontaliers, même si on veut bien évidemment s’implanter partout dans l’Hexagone», souligne Edgard Dache.

    Une gestion militaire

    Chaque jour, des centaines nouvelles infos, parfois accompagnées de photos, viennent nourrir le groupe, qui fonctionne donc sur le mode participatif. En d’autres termes, chaque membre peut l’alimenter…

    Mais du coup, cela nécessite un minimum de contrôle. « Je vérifie chaque message publié. Au début, je le faisais seul. Cela me prenait un temps inconcevable… », explique cet ancien revendeur de voitures d’occasion. « Quand je pouvais, je discutais d’abord avec les intéressés. Mais au final, cela coûtait trop d’énergie. Maintenant, dès qu’il y a des faux pas, ils sont bannis du groupe ».

    Et pour l’aider, Edgard Dache a «recruté» une vingtaine de modérateurs. « Ce sont des personnes qui ont montré un intérêt pour cela. Ils sont bénévoles et nous discutons beaucoup entre nous. Ils me signalent quand il y a un problème. Et ma fille Chloé ou moi, seuls administrateurs du groupe, nous les bannissons ». Une discipline, quasi militaire, mais qui permet aux différents groupes de tourner. «  Les emmerdeurs, et les râleurs, n’ont pas leur place ici. S’ils ne sont pas d’accord ils peuvent quitter le groupe.  »

    source : article Jordan Kasier NE ICI

  • Voici comment contacter vos nouveaux ministres wallons! : Aujourd'hui Willy Borsus Ministre-président

    Willy

    source: sudpresse ICI

    (Crédits : ©Vincent Rocher/Reporter)

  • Votre chien aboie? Jusqu'à 250€ d'amende, Namur montre l'exemple

    Alors qu’auparavant les plaintes pour aboiements étaient très rarement suivies d’effets, aujourd’hui, les maîtres risquent de 61 à 250€ d’amende.

    “ Des appels de personnes qui se plaignent des aboiements du chien de leur voisin, nous en avons environ trois fois par semaine ”, explique Dominique Soumoy, inspecteur principal à la division proximité de la police de Namur.

    Dans un premier temps, la police se rend alors sur place et tente de trouver un compromis entre le plaignant et le maître du chien. “On lui demande ne pas laisser le chien à l’extérieur lorsqu’il est seul ou encore de lui mettre un collier anti-aboiement. Il vaut mieux trouver une solution, car ce type de nuisance peut engendrer des conflits de voisinage plus graves par la suite ”.

    Mais si la prévention ne suffit pas, la police peut alors rédiger un p.-v. “ Auparavant, il n’avait malheureusement que peu d’effet. Il était rare que l’affaire se retrouve devant un tribunal. Sauf en cas d’élevage ou de situation plus problématique ”. Mais depuis juin 2010, le p.v. sera suivi de la réception d’une amende administrative.

    “C’est du cas par cas. Mais l’amende oscille de 61 à 250€ ”, explique Delphine Wattiez, l’agent sanctionnateur en charge des amendes administratives pour plusieurs communes de la province de Namur.

    Sévère? “Vous n’imaginez pas le nombre de dossiers que je reçois à ce sujet ”. Le tapage et les aboiements de chiens font partie du top 3 des cas traités par Delphine Wattiez.

    “Le problème paraît anodin, mais il s’agit bien d’une incivilité qui pourrit vraiment la vie des gens.

    source : sudpresse ICI