- Page 4

  • Laurette Onkelinx annonce le «new PS» à partir du 21 août

    Le Parti socialiste présentera un nouveau programme le 21 août et proposera notamment le décumul intégral des rémunérations ainsi que des fonctions, a annoncé vendredi la députée Laurette Onkelinx lors d’une interview à la DH et sur les ondes de La Première. L’ancienne ministre fera d’ailleurs un choix à la rentrée entre sa fonction de chef de groupe PS à la Chambre et son poste de présidente de la Fédération bruxelloise du PS.

    Ce « chantier des idées » doit doter le parti d’une « nouvelle identité » et soutenir l’éclosion de la génération émergente, précise Laurette Onkelinx. « Ce programme du 21 août, c’est le ’new PS’. Celui qui façonnera son identité pour les années à venir. » La formation socialiste ne peut pas se contenter de critiquer, poursuit-elle. « Il est inutile de pleurer sur le lait répandu. Le PS doit relever la tête », a-t-elle souligné.

    La cheffe du groupe PS à la Chambre plaide pour que le parti « reparte à l’offensive » en reconnaissant ses fautes et en se renouvelant. « Il faut être fier de ce que le PS a réalisé », ajoute-t-elle. « Le pays a longtemps été considéré comme un de ceux où on vit le mieux au monde. C’est ça aussi le PS. Mais il faut reconnaître sereinement nos erreurs. Il y a eu un défaut de vigilance », a-t-elle affirmé.

    Invitée de l’émission Matin Première de la RTBF-radio, Mme Onkelinx a précisé qu’elle cesserait à la rentrée de cumuler les fonctions de chef de groupe à la Chambre et de présidente de la Fédération bruxelloise du PS.

    « On n’y arrivera pas si ce sont toujours les mêmes têtes partout aux mêmes fonctions. C’est dans un mariage entre les nouveaux et les anciens qu’on réussira, avec le nouveau programme, à relancer le PS dans la confiance de la population », a fait valoir l’ex-vice-Première ministre et ministre fédérale.

    Source : sudpresse ICI

  • La météo de l'IRM du 14 août 2017

    Cette nuit, le temps restera calme et le plus souvent sec. Dans le nord-ouest, le ciel restera partiellement nuageux. Ailleurs, de larges éclaircies se développeront avec localement formation de brumes ou de bancs de brouillard. Dans le sud-est du pays, en fin de nuit, le ciel deviendra très nuageux avec le risque d'une goutte de pluie. Minima de 10 à 14 degrés, sous un vent généralement faible de directions variées ou de secteur nord, s'orientant plus tard à l'est au sud-est. 

    Lundi, après la dissipation de la grisaille matinale éventuelle, le temps sera calme et sec avec des températures estivales. En matinée, nous profiterons d'un temps assez ensoleillé mais en cours de journée, quelques cumulus pourront se développer. Dans le sud-est, nous débuterons la journée avec pas mal de nébulosité et un risque d'une goutte de pluie. Maxima de 21 à 26 degrés, sous un vent généralement faible et variable ou de secteur sud-est, tournant au sud l'après-midi. A la mer, l'après-midi, le vent s'orientera à l'est-nord-est. 

    La nuit suivante, nous aurons progressivement de larges éclaircies. Plus tard, des champs nuageux moyens et élevés entreront au pays depuis le sud. En fin de nuit, une goutte de pluie ne sera pas exclue le long de la frontière française. Minima de 11 à 15 degrés. Le vent sera faible et variable mais dans le courant de la nuit, il deviendra modéré de sud-sud-est. 

    Demain mardi, la nébulosité augmentera assez rapidement à partir du sud-ouest et sera suivie d'averses avec un risque d'orage. Dans le courant de l'après-midi, le temps deviendra plus sec avec des éclaircies dans l'ouest du pays. Les maxima varieront de 22 degrés à la côte et en Ardenne à 27 degrés en Campine. Le vent sera d'abord faible à modéré de sud puis modéré de sud-ouest à ouest. 

    Mercredi, le temps sera calme et assez beau avec des cumulus de beau temps et quelques nuages d'altitude. Maxima autour de 23 degrés. 

    Jeudi, le ciel sera partiellement à très nuageux avec quelques averses. Plus tard dans la journée, une zone de pluie atteindra le pays par l'ouest. Maxima autour de 23 degrés. 

    A partir de vendredi, le temps deviendra variable et très frais avec régulièrement des périodes de pluie ou d'averses, surtout samedi avec la possibilité même d'avoir un orage. Dimanche, le risque de précipitations sera plus limité. Maxima autour de 20 degrés. Le vent sera généralement modéré à parfois assez fort d'ouest à sud-ouest.

  • « Bonne gouvernance » qu'ils disaient : Six des 7 nouveaux ministres wallons ont «omis» de déclarer plusieurs mandats

    Ce vendredi matin, Cumuleo a ciblé 6 des 7 nouveaux ministres wallons, pour des manquements dans leurs déclarations. Alda Greoli, Pierre-Yves Jeholet, Jean-Luc Crucke, René Collin et Valérie De Bue étaient épinglés pour avoir omis de déclarer certains mandats, dans leur déclaration 2016 ou dans les années précédentes.

    Valérie De Bue, par exemple, n’avait pas indiqué son poste d’administratrice à l’ASBL Nivelles Commerce en 2014 et 2015, mais l’indique bien dans cette déclaration 2016. Alda Greoli, qui avait 4 mandats déclarés en 2016 (dont 3 qu’elle a abandonnés en avril en devenant ministre), n’a notamment pas déclaré un poste d’administratrice dans l’ASBL « Entraide médicale internationale », dont elle a toutefois démissionné depuis son entrée au gouvernement. « La plupart de ces mandats étaient dérivés de sa fonction de secrétaire nationale des Mutualités chrétiennes. Il y a été mis fin alors qu’elle était encore cheffe de cabinet du ministre Prévot, pour éviter tout conflit d’intérêts », nous indiquet-on à son cabinet.

    WILLY BORSUS VA CLARIFIER

    Pointé du doigt aussi, le ministreprésident, Willy Borsus. Selon Cumuleo, il n’a pas déclaré – ou pas jusqu’au bout – trois mandats, dont deux ont échu en 2013 et 2015, alors que le troisième, celui d’administrateur de l’ASBL Gestion et Action Libérale (GAL), court depuis le 22 décembre 2009. « Je peux comprendre l’émoi suscité quand on a l’impression qu’il y a un problème, mais je n’exerce plus ces mandats. Pour l’ASBL Maison du Tourisme CondrozFamenne, ma démission et mon remplacement sont actés le 22 décembre 2010, même si l’ASBL ne le publie au Moniteur qu’en avril 2013. Pour l’ASBL de l’Union des Villes et Communes aussi, je démissionne le 30 octobre 2014 avec effet immédiat ». La décision n’est publiée par l’ASBL qu’en mai 2015. Par contre, Willy Borsus a bel et bien omis de déclarer son mandat à l’ASBL Gestion et Action libérale. « Je ne l’exerce plus et je ne vais plus aux réunions, mais je vais formaliser la fin de ce mandat. C’est un mandat directement lié à la fonction au sein du MR, mais je veux être rigoureux et transparent ». Willy Borsus qui précise qu’il n’a aujourd’hui qu’un seul mandat : celui de ministre-président wallon. Jean-Luc Crucke aussi tient à clarifier ses mandats : il n’en a que deux aujourd’hui, celui de ministre wallon et de conseiller communal à Frasnes-lez-Anvaing. Sur Cumuleo, on note qu’il n’aurait pas déclaré quatre mandats par le passé, tous non rémunérés. « L’ASBL Mons 2015, je n’y suis plus et je n’ai été qu’à deux réunions. L’ASBL Volley du Pays des Collines, j’en ai démissionné en 2015 et ils n’ont pas régularisé les statuts. J’ai d’ailleurs adressé un rappel à la présidente ce vendredi pour que ce soit fait.

    source: L.P sudpresse