Web Analytics

Mouscron: les Compagnons partent en campagne électorale

Durant tout le mois de mars, la scène de la Salle des Fêtes du Tuquet se transforme cette année en QG de campagne électorale. Le sujet de la pièce écrite au départ en picard et donc jouée par la Compagnie Marius Staquet il y a 10 ans s’inscrit tout à fait dans l’époque actuelle où nous sommes en Belgique entre deux périodes électorales. Ici, dans la famille Bermont, Gérard, le père (Christian Derycke), prépensionné depuis peu, décide de combler son désœuvrement en se présentant aux élections communales. Il s’inscrit donc comme candidat sur la liste du MPR. Son ami, Hubert Carbeau (David Vanderdoodt) célibataire endurci, devient son conseiller et le persuade alors d’engager une secrétaire. Soucieux de mener à bien sa campagne, Gerard chamboule aussi son living pour en faire son bureau, au grand dam de Josiane, son épouse (Claire Vondenhoff).

Quand arrive la jeune secrétaire (Marie Harras), l’exaspération de Josiane est à son comble. Par l’entremise de sa copine Nathalie (Soraya Djidel), Josiane se présente sur la liste d’un parti concurrent, le RPP que défend le fringant Gilles Dupontel (Cédric Vanryckeghem). Josiane est imitée par sa fille, Débora (Maryse Verdoodt) qui s’acoquine avec l’illuminé J-B (Quentin Vanwolleghem), membre de l’obscur et jeune parti AMD. Cette adhésion ne fait pas plaisir au petit copain de la rebelle Debora, le gentil Matthieu (David Girondon).

Il reste deux mois avant lesdites élections. La confrontation de ces trois candidats, vivant sous le même toit, se révèle très conflictuelle d’autant plus que les collaborateurs de chacun viennent tous en rajouter une couche. Quand approche la date fatidique, l’excitation et l’énervement grandissent encore d’un cran… Probablement, vous vous dites « C’est pas possible ça », or, au théâtre, tout est possible.

Et si la fiction collait à la réalité ? Il est vrai que les femmes prennent une place non négligeable dans le monde politique, surtout à Mouscron. Nul doute que cette nouvelle saison des Compagnons de la Sainte Famille remportera tous les suffrages.

Si le coup d’envoi de la saison a été donné ce week-end, l’occasion d’applaudir les Compagnons de la Sainte Famille continue durant tout le mois de mars : les samedis à 18h, les vendredis à 20h et les dimanches à 17h30. Le vendredi 15 mars pour le Home Pierre Mullie (056/852180), le samedi 16 mars pour Swing ing (0479/669401), le dimanche 17 pour Vie féminine (056/843402), le vendredi 22 mars pour Tibériade (056/486242), le samedi 23 mars pour les Soins Palliatifs(0499/981777), le dimanche 24 mars pour l’association des parents des Frères Maristes (0496/941242), le vendredi 29 mars pour La Farandole (0479/653774), le samedi 30 mars pour les Zygomatiques (0474/495671) et le dimanche 25 mars attention à 15h30 pour le CCIPH (056/860323). Les comédiens vous attendent pour partager leur bonheur de jouer ce tout bon vaudeville.

source : article de CAROLE FOURMEAU Nord Eclair

Plus d'infos ICI

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel