Web Analytics

MOUSCRON: Profond lifting pour le quartier de la gare

La Ville de Mouscron ambitionne d’embellir les abords de la gare : le projet fait grincer des dents  

gare Mouscron.JPG

Mouscron se réinvente. En plein cœur des travaux de la Grand-Place, la ville a présenté mercredi dernier une ébauche de ce que deviendra le quartier de la gare. Un projet ambitieux qui fait déjà grincer des dents chez les riverains et les commerçants locaux.  
 
Nouvelle gare pour les bus, passerelle pour faire la jonction entre Mouscron et Luingne, aménagements du stationnement : le projet présenté par la Ville va profondément remodeler le paysage du quartier de la gare. Le but, rendre la place de la Gare et ses alentours plus attrayants, en s’inspirant du chantier de la Grand-Place. Deux centres névralgiques où la ville déploie beaucoup de moyens et d’ambition.
 
Pour embellir la gare et ses rues adjacentes, la Ville peut compter sur des financements européens, le FEDER à hauteur de 90 % (les mêmes que pour la Grand-Place), qui participeront partiellement à l’embellissement d’un des quartiers les plus fréquentés de l’entité. « Les priorités sont claires, que la place de la gare devienne un lieu central », résumait lors d’une réunion publique avec les riverains le porteur de projet Arcadis. Pour cela, de nombreuses rues seront réaménagées, jusqu’à la place Motte de Luingne, ou la passerelle pour piétons et PMR aboutira, « comme un prolongement de la rue de la Station », justifie Arcadis. Une poche de stationnement devrait permettre de désengorger le trafic. L’ambition est claire : favoriser la mobilité douce. Des pistes cyclables vont d’ailleurs voir le jour sur le contournement de la gare.
 
Sur la place de la Gare, un nouveau partage de l’espace public est prévu, entre voirie, stationnement et trottoir, en plus d’un tronçon aménagé en zone 30. «Nous divisons la chaussée en cinq espaces avec un parvis côté gare, des plantations et des places de stationnement, la voirie, un complexe de terrasses pour les commerçants et un large trottoir ». L’embellissement éventuel chamboule les places de stationnement, reporté de plusieurs dizaines de mètres plus loin. Une décision qui a suscité le holà dans l’assemblée, composée de commerçants et de riverains (voir encadré).
 
Autre changement, la mise en place d’un sens unique montant dans la rue de la Station et jusqu’à la rue du Gaz. « Les travaux seront conditionnés par l’avancée de la route de la Laine », a précisé l’échevine de la mobilité Marie-Hélène Vanelstraete. Si le chantier n’en finit pas de traîner, la Ville s’est montrée plutôt sereine sur son avenir. Les travaux devront s’achever en 2023 si la ville veut bénéficier d’un subside de 90 % sur ce projet. Elle envisage de déposer son permis le 1 er février. Le compte-à-rebours a commencé. Ne reste plus qu’à convaincre les plus sceptiques…
 

Commentaires

  • N'y a-t-il pas d'autres travaux plus urgents a effectuer, le réseau routier est lamentable, voir exécrable.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel