Web Analytics

Pas loin de chez nous : 174 € pour avoir fait crisser ses pneus pendant le Mondial

Lidvine Hoyaux ne compte pas payer son amende.

Pendant la Coupe du monde, les centres-villes de Mons et de Quaregnon sont devenus les endroits incontournables de la région pour fêter les victoires des Diables. Après chaque succès, ils étaient pris d’assaut par des milliers de supporters, fiers d’être Belges, qui sortaient de chez eux pour faire entendre leur joie. Mais certains fans des Diables sont en train de déchanter. C’est le cas de la Douroise Lidvine Hoyaux. «À chaque fois que la Belgique gagnait, j’allais fêter la victoire dans les rues de Quaregnon », raconte la trentenaire. Mais lors des prochaines compétitions internationales, elle n’ira sans doute plus klaxonner car elle a été verbalisée après la victoire des Diables en poule contre l’Angleterre, le 28 juin dernier. « J’ai reçu un p.-v. car j’avais fait vrombir mon moteur et crisser mes pneus. Les conducteurs le faisaient quand ils passaient en dessous d’un grand drapeau tenu par des passants. » Dans le p.-v., la police se justifie. « Le véhicule circulait de manière dangereuse pour les autres usagers. La circulation était bloquée. De nombreux véhicules et piétons se trouvaient sur la voie publique. »

« JE VAIS CONTESTER »

L’amende est en plus très importante. Elle s’élève à 174 euros. « C’est énorme ! Tout ça pour avoir fait vrombir mon moteur après une victoire de la Belgique. La Coupe du monde me laisse vraiment un goût amer. Chaque victoire des Diables était un jour de fête. C’est triste d’en profiter pour verbaliser les gens. Plus personne n’a le droit de s’amuser. » Lidvine Hoyaux ne compte en tout cas pas se laisser faire. « Je ne vais pas payer sans rien dire. Je vais contester l’amende. La police a poussé le bouchon trop loin. » 

source : sudpresse

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel