Web Analytics

Scandale Lactalis: l'Afsca rassure, il n'y pas d'inquiétude à avoir en Belgique

Le PDG de Lactalis, Emmanuel Besnier, a affirmé dimanche que l’opération de retrait du commerce de lait en poudre pour bébés concernait 83 pays et plus de 12 millions de boîtes, dans un entretien à l’hebdomadaire Journal du dimanche. En Belgique, ce qui devait être fait l’a été et les consommateurs peuvent être tranquilles, confirme l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Celle-ci avait déjà diffusé un rappel de produits le 22 décembre dernier.

« Il faut mesurer l’ampleur de cette opération : plus de 12 millions de boîtes sont concernées », a déclaré Emmanuel Besnier, assurant que les distributeurs n’auront plus à trier. « Ils savent qu’il faut tout retirer des rayons. »

Sortant de son silence, Emmanuel Besnier, qui ne s’était jusqu’ici pas exprimé au sujet de l’affaire qui ébranle son entreprise, a promis par ailleurs d’indemniser « toutes les familles qui ont subi un préjudice ». Il a assuré avoir eu avant tout à l’esprit les conséquences de cette crise sanitaire pour les consommateurs. « Des bébés de moins de six mois », a-t-il rappelé : « C’est pour nous, pour moi, une très grande inquiétude ».

Après la rencontre vendredi entre M. Besnier et le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire, le groupe Lactalis a ordonné la reprise de tous les lots de lait infantile produits dans son usine de Craon (Ouest de la France). Le patron du groupe a affirmé avoir lui-même proposé au gouvernement cette mesure qui s’étend à 83 pays.

Plus d'infos ICI

Les commentaires sont fermés.