Web Analytics

Ne jetez plus vos meubles : Mieux vaut les donner aux ressourceries

Trop d’objets encore en bon état finissent à la poubelle ! C’est le constat dressé par Ipalle. Et cela lui coûte cher, en frais d’incinération. L’intercommunale lance, de ce fait, une grande campagne de sensibilisation des habitants de Wallonie picarde, à l’existence des ressourceries. Ces entreprises d’économie solidaire reprennent notamment les vieux meubles et leur donnent une seconde vie. De quoi réaliser doublement des économies…

Résultat de recherche d'images pour "Ne jetez plus vos meubles"

La bibliothèque de grand-mère fait tache dans votre salon. Les enfants ont grandi et leur vieux coffre à jouets vous encombre. Vos goûts de jeunesse pour la déco vous horripilent désormais. Trop souvent encore, dans chacun de ces cas, le réflexe, c’est de se rendre dans un parc à conteneurs… et de se débarrasser de son vieux mobilier. « En 2016, nous avons récolté 11.179 tonnes d’encombrants dans les 26 parcs d’Ipalle », précise la présidente, Ludivine Dedonder. Et ces objets finissent pour la plupart à l’incinérateur… ce qui a un coût pour la collectivité. « Et c’est d’autant plus dommage, que ce mobilier dont certains ne veulent plus, peut servir à d’autres », ajoute Ludivine Dedonder. C’est pourquoi, depuis onze ans, l’intercommunale travaille en étroite collaboration avec les ressourceries : « Grâce à cela, en 2016, environ 1.000 tonnes de mobilier et de vêtements ont pu être réemployées », se réjouit celle qui est aussi échevine de la Ville de Tournai. Ce qui a permis une La bibliothèque de grand-mère fait tache dans votre salon. Les enfants ont grandi et leur vieux coffre à jouets vous encombre. Vos goûts de jeunesse pour la déco vous horripilent désormais. Trop souvent encore, dans chacun de ces cas, le économie de 89.254€, toutefois reversés aux ressourceries de Wallonie picarde (en guise de compensation).

Résultat de recherche d'images pour "Ne jetez plus vos meubles"

LE VINTAGE, À LA MODE

Elles sont six en Wallonie picarde : Le Carré, installé à Lessines, Ath, Tournai, Froyennes et Mouscron, et la Poudrière, à Péruwelz. Elles ont récupéré, en 2016, 1.700 tonnes d’objets qu’elles ont remis en état et revendus à des tarifs préférentiels. « Chez nous, avec quelques centaines d’euros, une famille peut totalement se meubler », assure David Squire, fondateur des ressourceries « Le Carré ». L’intérêt environnemental de ce réseau est indéniable, son impact social l’est tout autant : « Nos travailleurs sont souvent des personnes qui ont besoin qu’on leur remette le pied à l’étrier de l’emploi », ajoutent les responsables. Le Carré emploie, de la sorte, 78 personnes et, la Poudrière, 25 salariés et autant de bénévoles. « On ne fait pas que recycler des objets », assure de la sorte Yves Dosimont pour Péruwelz, « on donne également une seconde vie à des gens ». Outre ses dimensions écologiques et sociales, la ressourcerie s’inscrit aussi dans une nouvelle logique économique : « Nos prix sont abordables, on accorde également des réductions aux personnes précarisées », dé- crit David Squire. « Et cela permet de surfer sur la vague vintage, nostalgique, tellement au goût du jour », ajoute Ludivine Dedonder. En dix ans de partenariat, trois fois plus de vieux mobilier a, de la sorte, retrouvé, une seconde vie. Objectif avoué désormais : intensifier encore cette activité, à l’avenir.

Résultat de recherche d'images pour "meubles vintage"

 

Source : article SARAH COURCELLE Nord Eclair

A noter Infos : www.ipalle.be ou www.recasbl.be

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel