Web Analytics

Mouscron : Un abri de nuit prévu en 2018

Résultat de recherche d'images pour "sdf"

Décembre arrive et avec lui, la froideur de l’hiver. Du coup, les villes commencent à s’occuper des plans grands froids et à voir les instituts où elles peuvent accueillir les personnes et familles qui vivent dans la rue. Au printemps 2016, une loi a été adoptée, disant qu’au moins un abri de nuit devait être créé dans chaque ville de plus de 50.000 habitants. « Le ministre Maxime Prévot (cdH) obligeait les villes à posséder une dizaine de lits disponibles », explique la bourgmestre de Mouscron, Brigitte Aubert. « À l’époque, j’étais échevine des Affaires Sociales et avec le bourgmestre Alfred Gadenne, nous avons décidé de mettre ce projet en place ». Malheureusement, ça ne s’est pas fait rapidement et aujourd’hui, Mouscron est la seule grande ville à ne pas disposer d’abri de nuit. « Nous y travaillons. Nous cherchons des solutions pour les personnes sans domicile fixe avec le projet ‘urgence sociale’. Mais il existe déjà des structures d’accueil. On ne laisse personne à la rue ». En effet, la ferme SaintAchaire ou Terre d’accueil reçoivent des personnes qui dorment dehors. Néanmoins, une structure devrait bientôt voir le jour.

UN BÂTIMENT DE LA VILLE

La bourgmestre insiste : un abri de nuit ouvrira ses portes l’année prochaine. D’ailleurs, ce mercredi, elle est allé visiter une bâtisse appartenant à la commune qui pourrait devenir un abri de nuit d’ici 2018.« Ce bâtiment pourrait accueillir quelques lits », expliquet-elle. En tout cas, ce sera un bâtiment de la ville. « Nous devons permettre à Mouscron d’avoir ce genre de structure. Elle doit être ouverte obligatoirement 8 mois par an, pour des raisons évidentes de grand froid. Les logements d’urgence du CPAS sont disponibles pour les personnes qui dorment sur les bancs dans les parcs. Nous n’avons pas de SDF dans les rues », rassure Brigitte Aubert. Et ce nouvel endroit où dormir se situerait près du centre-ville. « Nous cherchons encore le meilleur lieu pour l’accueil », conclut Mme Aubert.

source : article C. P Nord Eclair

Commentaires

  • Qui va lentement va sûrement..
    Mouscron à la traîne, c'est rare mais était-il bien utile de reporter à 2018 le dit abri. Avec le décès d'Alfred GADENNE tous les projets en cours ou en passe de l'être semblent s'être figés. Adieu veaux, vaches, cochons...Qui a dit un jour qu'il ne fallait pas reporter à demain ce qui pouvait être fait aujourd'hui...
    Qu'en est-il du "Sarma", de l"Eden, d'autres implantations annoncées???
    M'est d'avis que l'Opposition va s'en faire les gorges chaudes aux prochains Conseils communaux.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel