Mouscron : Un dimanche géant à la fête des Hurlus

L’édition 2017 de la fête des Hurlus s’est terminée ce dimanche. Malgré une foule d’activités, ce sont surtout les géants qui étaient les stars de la journée.  

DSC_4162.JPG

l'album photo complet de notre collaborateur Marc Braeckelaere ICI 
Après le cortège des allumoirs du vendredi soir et une journée de samedi notamment marquée par la victoire des Hurlus face aux Espagnols lors des joutes, la fête des Hurlus a continué de plus belle ce dimanche.
 
En matinée, tandis que les boulistes se préparaient à tirer ou à pointer pour le second open de pétanque du week-end (en triplettes, cette fois, avec à peu près 330 formations masculines et une quarantaine de trios féminins au jet du but, soit plus de 1000 participants), c’est la bénédiction des animaux qui a lancé la journée.
 
Du côté de la Rénovation urbaine, on faisait la file peu avant 10h avec son toutou dans les bras ou même sur le dos de son cheval pour permettre à son animal adoré de recevoir une protection divine.
 
Si le ciel s’est montré menaçant tout au long de la journée, les visiteurs ont été relativement épargnés par les caprices de la météo. Il y a bien eu quelques gouttes, certes, mais pas de quoi gâcher les diverses activités.
Entre la cérémonie des Baillis, la balade à moto au profit de l’association « Les Ptits Gins », le festival « Baz’Art » sur la Grand-place ou les stands tenus par les villes jumelées du côté de la Rénovation urbaine, il n’y avait pas de quoi s’ennuyer.
 
Mais les grandes vedettes de ce dimanche étaient sans conteste les géants. En début d’après-midi, si ceux de Dottignies Maria de Dothegnies et Louis-Marie Goormachtigh étaient bien aux abonnés absents comme précisé dans notre édition de samedi, ils étaient une bonne vingtaine à être exposés à la Rénovation urbaine.
 
Thomas Edison, Bertrand Van Bissegem, Astolfo, Eul Touyout, Le Cuirassier, Jul du Tchun et tous leurs potes de plusieurs mètres de haut ont ensuite été parader dans les rues du centre-ville de Mouscron, sous le regard émerveillé des petits mais aussi des grands.
Vers 16h45, tout ce beau monde s’est ensuite réuni à l’endroit où ils étaient partis, à la Rénovation urbaine, pour un rondo des géants toujours impressionnant.
 
Comme le veut la tradition, le mot de la fin est revenu aux Gilles « Les Hurlus ». Après avoir paradé dans le centre-ville, ce sont eux qui ont bouclé les festivités, en soirée, avec le brûlage de bosses
 
Toutes les photos ICI 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel