Gaz et électricité: la facture 2017 est salée

PHOTONEWS_10189917-015

Si les chauffages sont actuellement coupés, les consommateurs wallons doivent s’attendre à une facture 2017 plus salée pour leur énergie.

La CWAPE (Commission wallonne pour l’Énergie), a en effet analysé les tarifs des fournisseurs au cours des 6 premiers mois de l’année, et les Wallons vont encore une fois passer à la caisse. Si la hausse des prix est générale et suit notamment l’index, les Wallons qui voient arriver chaque mois leurs factures de gaz et d’électricité le savent : l’énergie coûte cher. L’année 2017 voit encore une hausse de 3 à 4 % en moyenne, tant pour les utilisateurs de gaz que d’électricité, à amortir.

+ 4,3 % en un an

La CWAPE a mené une étude sur les tarifs pratiqués au premier semestre 2017 par les fournisseurs. Les Wallons ont le choix, puisqu’il y a aujourd’hui 81 produits en électricité et 59 produits en gaz disponibles.

La moyenne annuelle pour 2017 devrait s’élever à 861 euros pour l’électricité, contre 826 euros en 2016. Soit une hausse de 35 euros (+ 4,3 %) en un an.

En cause ? La composante « distribution », qui coûtera plus cher cette année aux particuliers. Les surcharges fédérales ont quant à elles augmenté de 7 % en 2017 par rapport à 2016 en raison de la hausse de la cotisation fédérale.

La distribution représente aujourd’hui 37,6 % de votre facture, alors que l’énergie « pure », elle, compte pour 32,5 % du total.

Pour ce qui est du gaz, la facture annuelle moyenne est, elle, de 1.434 euros pour 2017, contre 1.391 euros l’an passé. Soit une hausse de 43 euros (+3,1 %) en un an.

Là, la composante distribution dans le prix total est en baisse, mais le coût de base de l’énergie augmente, ce qui explique cette hausse globale de la facture. Les tarifs sociaux, eux, sont restés très stables tant en gaz qu’en électricité.

COMPAREZ !

Mieux vaut, en tout cas, avoir effectué une comparaison (via le simulateur tarifaire de la CWAPE) pour se tourner vers le fournisseur répondant au mieux à ses besoins en matière de consommation, sous peine de voir l’addition beaucoup plus élevée que nécessaire…

En effet, entre ceux qui sont restés affiliés au fournisseur désigné Electrabel, la facture peut être plus élevée : jusqu’à 120 euros pour l’électricité et jusqu’à 282 euros pour le gaz, en comparaison avec des clients ayant opté pour un produit adapté à leur profil de consommation !

Or, aujourd’hui, ce sont encore 8,5 % des clients électricité et 5 % des clients gaz qui sont restés « passifs » depuis 2007 et la libéralisation du marché.

source : article Sudpresse L. PIRET

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés entre 18 h - 09 h (Europe/Paris).

Optionnel