Web Analytics

Idée sortie en famille : Bon-Secours: un parcours en forêt à emprunter pieds nus (+vidéo)

C’est la nouveauté du Parc des Plaines de l’Escaut, pour offrir au public de nouvelles sensations. Se déchausser pour crapahuter dans la forêt, voilà l’idée originale et unique en Hainaut que lance le Parc naturel des Plaines de l’Escaut, dès ce samedi… Le parcours pieds nus propose une vingtaine de sensations différentes aux visiteurs, grands ou petits, dès l’âge de trois ans.

Cet été, les visites de la forêt de Bon-Secours promettent de chatouiller les pieds, des adultes comme des enfants. En effet, le parc naturel propose à ses visiteurs de se déchausser pour arpenter un parcours de 150 mètres, pieds nus. «  L’objectif est de retrouver des sensations oubliées  », assure Clara Louppe, du service animation et valorisation du territoire pour le Parc des Plaines de l’Escaut, «  de même que de favoriser une reconnexion à la nature  ».

Ce nouvel espace extérieur s’est blotti autour de la Pic’Orée (autre parcours ludique) dans les sous-bois : «  Il permet d’occuper et d’animer surtout, un endroit du parc qui était encore libre  », ajoute Clara Louppe.

Vingt textures différentes

Et sur les 150 mètres de long du parcours, les surprises sont au rendez-vous : «  Chaque matière offre une nouvelle expérience : des sensations de froid ou d’humidité, de doux ou de rugueux… Les gens risquent d’être surpris, agréablement surpris, déstabilisés aussi. C’est étonnant et amusant  ».

Dans la vingtaine de bacs et d’univers disposés le long du parcours pieds nus, autant de textures naturelles et parfois insolites à expérimenter du bout des orteils : de la paille, des roseaux, des pierres de sable, des cônes d’épicéa, des roseaux, de l’écorce, des bouchons de liège… «  Nous avons principalement choisi des éléments naturels qui ont un sens dans la région… Certaines matières viennent directement de la forêt, comme le tronc creux ou la mousse  », précise la responsable du service animation. «  On a aussi voulu valoriser des productions régionales comme les pierres de sable, les boules de billard… Enfin, l’idée était aussi de proposer des matières plus insolites comme les capsules ou les bouchons de liège   ou encore les pneus  ».

plus d'infos, de vidéos et de photos ICI

Les commentaires sont fermés.